Réactions
MotoGP GP des Pays-Bas

Quartararo à la peine : "Il va vite falloir trouver une solution "

Fabio Quartararo a été confronté aux limites de la Yamaha dans de nombreux domaines, à commencer par un manque d'adhérence assez inexplicable.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le sprint prometteur de samedi n'a pas été suivi d'effets ce dimanche à Assen pour Fabio Quartararo. Alors qu'il avait pris la septième place dans l'épreuve courte, il n'a cette fois pas passé le moindre tour dans le top 10, puisqu'il a passé l'essentiel de la course en 13e position, avant de profiter de la chute de Pedro Acosta dans le dernier tour.

"Sincèrement, il n'y avait pas vraiment de stratégie", a estimé Quartararo sur Canal+. "Malheureusement, on n'a pas réussi à avoir un bon rythme dès le début. On est restés un peu bloqués derrière le groupe de devant, mon rythme n'était pas non plus excellent. Il va vite falloir trouver une solution parce qu'on est clairement un peu en difficulté."

"Même si on fait des pas en avant, on a vu qu'on avait vraiment du mal sur ce circuit. On va essayer de trouver un petit quelque chose pour le Sachsenring, même si c'est un circuit qui ne va pas du tout nous correspondre."

Quartararo a reconnu qu'il s'attendait "à un peu mieux, surtout dans les premiers tours" mais très vite, il a été confronté au manque d'adhérence chronique de la Yamaha, selon lui également à l'origine du violent highside de son coéquipier Álex Rins au premier virage, et qui a laissé l'Espagnol avec plusieurs blessures. Quartararo est ainsi sorti "un peu" frustré de la course.

"Avec le [pneu] tendre, l'adhérence était très mauvaise pour nous", a-t-il expliqué face aux journalistes. "On l'a aussi vu avec Álex, avec le medium au premier virage, clairement l'adhérence n'était pas très bonne pour nous. Durant toute la course, il y avait beaucoup moins de grip que ce que l'on attendait et je ne pouvais pas vraiment attaquer. À la fin, je me sentais peut-être un peu mieux qu'à mi-course mais le rythme était trop lent."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo n'a pas pu jouer le top 10 à Assen

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"Pour le moment, il n'y a pas d'explication parce que quand on regarde les données des premiers, il n'y avait pas vraiment de problème d'adhérence [en piste]", a souligné le pilote Yamaha. "Donc nous n'avons pas vraiment d'explication sur la raison pour laquelle nous étions si lents en course, mais il faudra faire des analyses, prendre autant de données que possible et essayer de progresser."

Le manque d'adhérence n'est pas la seule faiblesse de la Yamaha, à la peine "en zones de freinage, vitesse de passage, accélération, wheeling, grip... Un peu de tout", a résumé Quartararo. "Je pense qu'il faut améliorer [des choses] un peu partout."

"On n'a pas fait beaucoup d'erreurs", a néanmoins relevé Quartararo, Yamaha faisant de gros efforts pour améliorer sa moto, en testant notamment de nouvelles solutions sur le moteur. "On prend des données, on essaie surtout d'améliorer l'électronique mais c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment une chose à améliorer, on est loin de partout. En ce moment, la priorité est de s'améliorer dans tous les domaines."

Plusieurs fois cette saison, Quartararo a jugé sa Yamaha très physique et a fini la course avec de fortes douleurs au bras. Il craignait que le phénomène soit accentué à Assen mais cela n'a finalement pas été le cas.

"Je m'attendais à ce que ce soit pire qu'au Mugello mais sincèrement, je me sentais assez bien. Évidemment, j'ai eu mal mais ça n'a pas eu d'influence sur mon résultat et j'ai pu rouler à mon rythme du début à la fin, comme d'habitude. C'était plus dur hier qu'aujourd'hui."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent "Aucune excuse" pour Martín, certain qu'il ne pouvait pas gagner
Article suivant Álex Márquez et Gresini officialisent leur prolongation

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France