Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"

Le pilote Yamaha peut être satisfait de ses dernières courses, même si les problèmes n’ont pas tous été résolus sur sa M1. Il note cependant de nettes améliorations dans l’équipe et souhaite que la dynamique se poursuive dès Brno.

Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"

À l’heure de la pause estivale, Maverick Viñales tire logiquement un premier bilan de cette saison, tout comme ses adversaires. Mais peu ont connu une première partie si déséquilibrée, avec cinq courses bien en deçà des attentes malgré un podium, puis quatre autres où un changement semble s'être opéré. Le Grand Prix qui a tout changé reste celui de Catalogne, où les planètes semblent enfin s’être alignées entre la performance de la Yamaha et la compréhension de la moto dans l’équipe, même si la chance n’a pas été au rendez-vous. Avec désormais une victoire et un podium de plus, l’Espagnol peut espérer continuer sur sa lancée à la reprise, début août.

Lire aussi :

"Je suis très content. Ce sont les résultats que nous aurions dû obtenir avant mais que nous obtenons à présent. Très content du travail réalisé par le team", affirme-t-il, très satisfait de ses dernières courses, qui l’ont vu changer d’approche avec son équipe. "Lorsque nous avons terminé la course du Mugello, nous savions que c’était le maximum que nous pouvions avoir et que nous devions en tirer le maximum. À Montmeló, l’approche a été très différente. Nous n’avons pas cherché à améliorer la moto mais à tirer le maximum de ce que nous avions."

La M1 souffre en effet d’un déficit de traction, entre autre, qui handicape les deux pilotes officiels depuis le début de la saison, et si les bons résultats récents l’ont quelque peu caché, ils ne l’ont pas fait disparaître. L’Espagnol a pu bénéficier d’une très bonne traction à Assen pour s’imposer, mais celle-ci a été mauvaise au Sachsenring et il est pourtant monté sur le podium, quand Valentino Rossi a connu de très gros problèmes et n’a pas été en mesure d’être compétitif. Le changement de stratégie en essais libres paierait-il ? Quoi qu’il en soit, le Catalan l’affirme : le constructeur japonais "travaille pour les deux pilotes et va dans la direction qui plaît à chacun". "Il est vrai que c’est mieux lorsque tout le monde travaille dans la même direction. Mes commentaires et ceux de Valentino sont très semblables. […] Il nous faut progresser [sur la traction]."

Une équipe fiable

Le groupe de travail semble donc être un facteur important dans la réussite récente de Viñales, lui qui a procédé à plusieurs changements cet hiver, avec notamment l’arrivée d’un nouveau chef mécanicien en la personne d’Esteban García. "Je crois que d’avoir créé un groupe qui me soutient et auquel je peux me fier me retire plein de doutes et me permet d’être tranquille, et c’est pour moi le plus important. Sans ce groupe, cela aurait été difficile d’arriver là où nous sommes à ce stade de l’année", explique-t-il.

"Nous sommes très unis dans l’équipe, nous nous soutenons beaucoup. Nous savions que les résultats que nous obtenions n’étaient pas ceux que nous souhaitions ni pour lesquels nous travaillions. Je crois qu’il y a eu un bon changement, chez Yamaha aussi, il y a eu un grand pas en avant dans la qualité et dans la recherche d’un peu plus. Nous avons un peu amélioré les départs, les premiers tours… À Assen, nous avons un peu vu la conséquence de tout cela. À Montmeló nous avions déjà fait un pas en avant et je crois que l'on aurait pu voir une bonne course. C'est dommage car je pense que c'était l'une des courses où notre moto était avec les meilleurs réglages et elle avait beaucoup de grip."

Percuté par Jorge Lorenzo, qui avait créé un véritable carambolage à Barcelone, Viñales en était à son troisième incident de ce genre, en plus d’un départ volé aux États-Unis. De quoi créer une certaine frustration, qui a vite été oubliée deux semaines plus tard avec sa victoire aux Pays-Bas, et sa remontée éclair au championnat. En deux Grands Prix, il est ainsi revenu au cinquième rang et est devenu le premier représentant Yamaha, dépassant par la même occasion Rossi, et s’affirmant comme un adversaire direct de Marc Márquez en piste, ce dernier le considérant comme dangereux pour les prochaines courses.

Lire aussi :

Le bilan, encore négatif il y a quelques Grands Prix, s’est donc désormais inversé, mais reste à poursuivre sur cette lancée à la reprise du championnat en République Tchèque du 2 au 4 août. Le test organisé le lendemain sera très important pour le clan Yamaha, qui espère trouver d’autres solutions pour se rapprocher encore des premiers. "Nous aurons un bon test [à Brno], nous pourrons essayer plein de choses, et je vais essayer de garder cet élan jusqu'à la fin de la saison."

partages
commentaires
Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes

Article précédent

Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes

Article suivant

Doohan voit en Quartararo "le prochain challenger de Márquez"

Doohan voit en Quartararo "le prochain challenger de Márquez"
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021