Viñales et Yamaha prolongent pour 2 ans !

Fin du suspense pour le pilote espagnol : il restera chez Yamaha jusqu'en 2022 inclus et verrouille ainsi une place convoitée sur l'échiquier MotoGP.

Viñales et Yamaha prolongent pour 2 ans !

Il avait déjà été le premier à lancer les hostilités il y a deux ans, et voici que Maverick Viñales enclenche à nouveau le marché des transferts à l'aube d'une saison qui s'annonce tout aussi mouvementée que celle de 2018 sur ce plan. Et le pilote espagnol met fin au suspense qui entourait son avenir, lui qui était courtisé par Ducati pour envisager un possible changement de camp à la fin de l'année : c'est finalement chez Yamaha qu'il prolongera l'aventure MotoGP.

Le contrat annoncé ce mardi porte sur deux saisons supplémentaires, garantissant à Maverick Viñales, 25 ans, de garder jusque fin 2022 sa place au sein de l'équipe officielle Yamaha, celle qu'il a rejointe en 2017. Ensemble, ils ont remporté six victoires, sur un total de 19 podiums, et le pilote espagnol s'est classé deux fois dans le trio de tête du championnat.

"Je suis extrêmement heureux, car j'ai le sentiment que je vais pouvoir garder ma propre équipe", commente Viñales, qui a vu son entourage technique évoluer en 2019 après deux premières années parfois conflictuelles aux côtés de Ramón Forcada. "Cette année sera ma deuxième avec mon équipe actuelle, et j'en aurai ensuite encore deux autres devant moi. Je suis vraiment excité ! Je pense que si l'on continue à travailler vraiment dur, on va dans la bonne direction."

Lire aussi :

Alors que tous les pilotes officiels seront en fin de contrat à la fin de cette saison, le #12 prend de l'avance sur ses adversaires en se garantissant une place de choix, celle qui avait selon lui sa priorité afin de miser sur la continuité. "Pour moi, il était très important de faire cette annonce avant que la saison ne débute, parce que je suis très motivé et je veux pouvoir me concentrer pleinement sur la saison 2020. Je ne veux pas passer trop de temps à penser à l'avenir", explique-t-il.

"Il n'y a aucune raison de ne pas rester chez Yamaha, car j'ai le sentiment d'y être en famille. Yamaha m'apporte un grand soutien, et comme je l'ai dit j'ai 'ma propre équipe' et c'est ce dont j'ai vraiment besoin. Il faut que l'on continue à travailler et que l'on soit très forts. Notre principal objectif est, comme toujours, d'être Champions du monde et d'essayer de ramener le numéro un chez Yamaha. Je vais faire de mon mieux. Il est clair que je vais donner tout ce que j'ai pour faire la fierté de mon équipe. Je voudrais remercier Yamaha de croire en moi. Ils m'apportent une grande confiance et je crois vraiment dans notre partenariat. Je pense que nous allons chacun grandir très vite et nous allons continuer à pousser."

Passé par une période mitigée, Maverick Viñales a su réagir, notamment avec une seconde partie de championnat 2019 particulièrement solide. Convaincu, Lin Jarvis estimait que son pilote avait "retrouvé sa place" au sein de la formation officielle, prenant de fait l'ascendant sur un Valentino Rossi au contraire empêtré dans ses difficultés. Aujourd'hui, alors que le #46 n'est plus parvenu à gagner depuis 2017 et que les jeunes loups tel Fabio Quartararo se montrent, la volonté de l'Espagnol de conserver sa place pourrait préfigurer un coup de tonnerre sur le marché des transferts en montrant la sortie au nonuple Champion du monde.

Lire aussi :

C'est pour l'heure sur cette première pièce du puzzle que l'on se félicite chez Yamaha, avant une présentation officielle de l'équipe programmée le 6 février et qui mettra la situation des deux pilotes au cœur de l'attention. "Nous avons fait venir Maverick dans l'équipe factory en 2017, sachant qu'il possède un talent à part. Il est très motivé, il s'implique pour être physiquement fort et il est toujours prêt à donner le maximum et à exploiter au mieux sa YZR-M1", observe Lin Jarvis.

"Durant ses trois premières saisons avec nous, il a rapporté six victoires et 19 podiums à Yamaha, et il s'est impliqué à 100%. Aujourd'hui, alors que la YZR-M1 progresse course après course, nous entrevoyons un avenir radieux pour lui chez Yamaha. La décision de Maverick de signer avec le team Yamaha Factory Racing MotoGP pour deux années supplémentaires si tôt témoigne de l'appréciation mutuelle forte que nous nous portons et souligne la conviction que nous partageons qu'ensemble nous pouvons nous battre pour le titre MotoGP."

partages
commentaires
"Auto-proclamé en crise" en 2019, Petrucci a retenu la leçon

Article précédent

"Auto-proclamé en crise" en 2019, Petrucci a retenu la leçon

Article suivant

Iannone et Aprilia se sépareraient en cas de suspension "d'un ou deux ans"

Iannone et Aprilia se sépareraient en cas de suspension "d'un ou deux ans"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021