Hyundai va mener une analyse approfondie de sa voiture

Hyundai va procéder à un audit des différents maux qui affectent l'i20 N depuis le début de saison, et qui impactent aussi bien sa fiabilité que sa compétitivité.

Ott Tanak, Martin Jarveoja, Hyundai World Rally Team Hyundai i20 N Rally1

Hyundai a beau avoir placé deux de ses voitures aux troisième et quatrième places et témoigné d'un bon niveau de fiabilité au Rallye d'Estonie, ses pilotes avaient plutôt la mine des mauvais jours à l'issue de l'épreuve balte. Ces derniers se sont d'ailleurs bien vite ravisés au milieu du week-end, eux qui envisageaient de figurer aux avant-postes grâce à un moteur et une boîte de vitesses adaptés aux routes rapides estoniennes.

Au final, Ott Tänak et Thierry Neuville ont donc pris le parti de préparer la prochaine manche en Finlande, plutôt que de courir vainement après un meilleur résultat aux avant-postes qui n'était de toute façon pas à leur portée. Rageant pour le premier cité, qui ambitionnait de s'imposer de nouveau sur ses terres après son succès acquis en 2020, mais aussi pour le second, encore et toujours en quête d'une première victoire cette saison. Mais le fait est que les i20 N n'ont pas été en mesure de soutenir le rythme des Toyota GR Yaris de Kalle Rovanperä et d'Elfyn Evans, qui ont offert un nouveau doublé au constructeur japonais en Estonie.

Lire aussi :

L'origine du manque de compétitivité de la Hyundai est connue depuis le début de l'année : la marque sud-coréenne a tardé à s'engager sur la voie de la nouvelle réglementation technique en vigueur depuis 2022, centrée sur la mise en place d'une motorisation hybride capable d'apporter 100 kW de puissance supplémentaire (environ 134 ch) aux 360 ch déjà développés par les blocs propulseurs les années précédentes.

Conséquence directe : voilà les troupes d'Azelnau contraintes depuis le début de saison à rattraper leur retard sur la concurrence, qui elle-même poursuit de son côté son développement et préserve à l'heure actuelle un net avantage. Dans ces conditions, on peut d'ailleurs considérer que la deuxième place de Hyundai au championnat constructeurs constitue un petit miracle, même si un gouffre la sépare de Toyota (87 points). Tänak a même réussi à s'imposer lors de la cinquième manche disputée en Sardaigne, alors que Neuville a pour sa part réalisé les meilleurs temps sur les Power Stage de l'épreuve italienne mais aussi du Safari Rally.

Le retard de développement de l'i20 N se manifeste ainsi surtout dans son manque de fiabilité, qui a déjà compromis plusieurs bons résultats qui semblaient pourtant promis à l'équipe. Et si la situation a paru s'améliorer sur ce point-là en Estonie, les pilotes Hyundai ont tout de même déploré un fort manque de grip mais aussi de stabilité de la part de leur machine. Tänak a ainsi pointé du doigt des "choses fondamentales qui ne fonctionnent pas bien" au niveau du développement de la voiture, ce avant même la manche inaugurale de la saison au Monte-Carlo, en janvier.

Les Hyundai n'ont pas su tenir le rythme des Toyota au Rallye d'Estonie, alors qu'on les attendait à bien meilleure fête.

Les Hyundai n'ont pas su tenir le rythme des Toyota au Rallye d'Estonie, alors qu'on les attendait à bien meilleure fête.

Les jokers d'homologation, va-tout de Hyundai dans le développement ?

Le patron de l'équipe, Julien Moncet, a bien pris note des problèmes soulevés par ses pilotes, et affirme qu'une analyse approfondie va être réalisée pour comprendre comment déverrouiller tout le potentiel de l'i20 N. Ces jokers ne peuvent en revanche être utilisés qu'à certaines périodes de la saison, et Hyundai n'a pour le moment fait usage d'aucun des cinq qui lui sont attribués dans le développement du châssis et de la transmission de sa machine.

"Le seul point positif du week-end, c'est que nos voitures ont pu rallier l'arrivée sans problème majeur de fiabilité par rapport à d'autres courses, en particulier au Kenya, donc c'est vraiment un accomplissement et nous pouvons être ravis de cela", a déclaré Moncet à Motorsport.com au terme du Rallye d'Estonie. "Franchement, j'étais assez optimiste à l'approche de l'Estonie. Je pensais que nous pouvions nous battre pour la victoire car nous avions montré de belles choses sur la terre, et parce que nous avons pas mal de puissance dans les lignes droites rapides. Avec Ott dans nos rangs, je pensais que nous avions une bonne combinaison, apte à se battre pour la victoire, mais bien sûr nous en avons été loin et il n'y a qu'à regarder les résultats pour s'en convaincre."

"Je ne peux qu'être d'accord sur le fait qu'il y a des éléments de base de la voiture qu'il nous faut revoir. Certains d'entre eux peuvent être améliorés par l'intermédiaire d'un joker, mais d'autres en auront besoin de plusieurs, c'est certain. Nous allons avoir besoin de temps pour parvenir à faire ça, et il faut que nous déterminions la direction que nous devons prendre. C'est sans doute la première question à laquelle nous devons répondre. Les pilotes se sont plaints à propos de la stabilité de la voiture ainsi que sur d'autres sujets, mais ce ne sont pas des choses qui sont faciles à changer. Nous avons beaucoup de travail et de développement à faire, et espérons qu'on puisse s'en occuper le plus tôt possible. Nous allons devoir vérifier ce que nous sommes en droit de faire, eu égard à la réglementation sur les homologations. Nous avons toujours couru après le temps et nous avons eu pas mal de problèmes de fiabilité, et à présent nous constatons que nous devons mettre davantage l'accent sur le développement."

Hyundai prévoit d'aller sur sa nouvelle base de tests en Finlande cette semaine, pour travailler sur sa voiture en vue de la prochaine manche qui aura lieu dans ce même pays, lors du premier week-end d'août. "Nous allons nous rendre sur notre base ces jours-ci pour travailler sur le développement et les réglages en prévision de la Finlande", poursuit Moncet. "Je sais que certains concurrents ne vont pas faire d'essais avant la Finlande, mais nous, ce sera notre cas. L'idée sera à nouveau de préparer les réglages pour la prochaine course, et nous allons essayer de comprendre quelle direction nous devons prendre pour retravailler les fondamentaux de la voiture."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hyundai touché par des problèmes "cauchemardesques" de logistique
Article suivant La FIA dévoile les échéances de la future réglementation WRC

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France