Allison : Antonelli est un pilote "sacrément doué"

Interrogé sur la possible venue du tout jeune Kimi Antonelli chez Mercedes l'an prochain, James Allison, le directeur technique de l'écurie de Brackley, ne tarit pas d'éloges sur le pilote italien, qu'il sait capable de relever le défi d'un passage en F1 et de répondre aux attentes qu'il suscite.

Andrea Kimi Antonelli dans le paddock

Photo de: JEP / Motorsport Images

Depuis l'annonce du départ de Lewis Hamilton pour Ferrari l'an prochain, annonce faite avant même le début de la saison 2024, diverses hypothèses ont émergé ces derniers mois au sujet de l'identité du pilote qui allait succéder au Britannique l'an prochain.

Toto Wolff, le patron de l'écurie Mercedes, a déclaré ouvertement vouloir débaucher Max Verstappen de chez Red Bull, et Carlos Sainz, débarqué par Ferrari à l'issue de cette saison, a lui aussi été évoqué pour épauler George Russell en 2025, mais il est désormais clair que le pilote espagnol ne portera pas les couleurs du constructeur allemand l'an prochain.

Lire aussi :

Durant cette même période, le même nom revient cependant pour occuper le deuxième baquet Mercedes l'an prochain. Jeune talent de 17 ans à peine, couvé par Mercedes depuis plusieurs saisons, Kimi Antonelli semble désormais l'option privilégiée par Toto Wolff - accessoirement le manager du jeune transalpin -, qui lui a fait accumuler les kilomètres de roulage au volant d'une F1 d'ancienne génération depuis le début de l'année, alors qu'une période de formation chez Williams était également évoquée.

Invité du podcast Beyond the Grid, James Allison, le directeur technique de Mercedes, a été interrogé au sujet de l'éventuelle venue du jeune Italien l'an prochain, même s'il affirme suivre ces tractations de loin.

James Allison, directeur technique, Mercedes-AMG F1 Team

James Allison, directeur technique, Mercedes-AMG F1 Team

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

"Vous savez, je vais probablement décevoir en tant que personne pour répondre à cette question parce que je n'ai pas grand-chose à voir avec ça", a commencé le technicien anglais. "Je travaille sur la voiture et l'aspect pilotage est géré par d'autres personnes. Toto et Gwen [Lagrue], ainsi que certains membres de l'équipe de course qui s'occupent de lui et de ce qu'il fait, sont beaucoup, beaucoup, beaucoup plus en marge de ce à quoi je consacre mes journées."

"Cependant, vous savez, je ne peux pas ignorer le fait qu'[Antonelli] est dans notre voiture de test, la voiture 2022, et qu'il effectue des essais dans la voiture pour se familiariser avec elle. Et il est sacrément doué."

"C'est donc un bon sentiment de fond pour moi, alors que je me préoccupe du présent, qui est de faire fonctionner la voiture, de penser que nous avons ce jeune talent en plein essor qui est en train d'accumuler des forces et qui va se diriger vers nous à un moment ou à un autre."

Un engouement croissant

Champion de Formule 4 italienne et allemande en 2022, Kimi Antonelli évoluait encore en FRECA l'an passé, un championnat qu'il a également remporté de la tête et des épaules. Des performances qui lui ont valu de sauter directement à l'étape Formule 2 cette saison, selon la volonté et le jugement des membres du programme Mercedes Junior dirigée par le Français Gwen Lagrue, qui a avant cela géré le développement d'Esteban Ocon ou George Russell.

Aujourd'hui, l'arrivée éventuelle de Kimi Antonelli en F1 semble susciter un engouement général, , également de la part des fans et des médias, et la récente décision de la FIA de baisser l'âge minimum pour la Super Licence à 17 ans, semble un nouvel indicateur du tapis rouge déroulé au natif de Bologne.

Et, pour James Allison, Kimi Antonelli a ce qu'il faut pour aborder ce challenge, et gérer les attentes qu'il suscite, malgré son jeune âge.

Oui, c'est une énorme demande. Mais si le talent est là, il y répondra d'une manière qui impressionnera tout le monde.

"C'est une tâche énorme, mais je pense que si le talent est là, cela n'aura pas d'importance", continue Allison. "Vous savez, lorsque Lewis a été placé pour la première fois dans une voiture de Formule 1, je pense que beaucoup de gens auraient dit que c'était une énorme demande en provenance directe du GP2, je pense."

"Chaque fois qu'un débutant arrive en Formule 1, ce sont des attentes énormes. Et oui, il sera jeune et oui, cela mettra beaucoup de pression sur ses jeunes épaules. Mais si vous regardez les débuts d'Ollie Bearman en Arabie Saoudite, c'est circuit difficile, et il est arrivé dans [la Ferrari] à la dernière minute. Et regardez la façon dont il s'est comporté, la maturité avec laquelle il s'est comporté."

"Si le pilote a le tempérament et les compétences nécessaires, il répondra à cette demande et tout porte à croire que Kimi possède ces qualités. Donc oui, c'est une énorme demande. Mais si le talent est là, il y répondra d'une manière qui impressionnera tout le monde."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alpine F1 officialise le retour de Flavio Briatore à Enstone
Article suivant Ferrari a réussi à apporter ses évolutions F1 à Barcelone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France