Alpine n'écarte pas la piste Doohan pour 2023

Laurent Rossi, PDG d'Alpine, a confié que si l'équipe française s'intéressait aux profils expérimentés pour venir épauler Esteban Ocon en 2023, elle ne fermait pas la porte à Jack Doohan, membre de son académie junior.

Alpine n'écarte pas la piste Doohan pour 2023
Charger le lecteur audio

Après le départ de Fernando Alonso vers Aston Martin et celui de son remplaçant désigné, Oscar Piastri, chez McLaren, Alpine est à court d'options pour 2023. L'équipe française semble être intéressée par Pierre Gasly, mais son arrivée à Enstone dépend de l'attribution de la Super Licence à Colton Herta, pilote d'IndyCar n'ayant pas accumulé suffisamment de points pour prétendre à ce sésame sans une dérogation de la FIA.

Mais puisque les chances de voir Herta en F1 en 2023 sont minces, malgré toute la bonne volonté d'Alpine, le potentiel recrutement de Gasly apparaît de plus en plus irréalisable. Alors, vers qui l'équipe pourrait se tourner s'il lui était impossible de constituer un duo de pilotes français l'an prochain ? Interrogé par Motorsport.com sur le profil de pilote recherché, Laurent Rossi, le PDG de la marque, a indiqué que l'expérience était priorisée.

"Nous devons trouver un pilote capable de marquer de gros points dès le départ", a-t-il commenté. "Cela nous conduit essentiellement vers un pilote plus âgé mais qui est en même temps capable de se développer avec nous. Ce sont donc les critères que nous appliquons en ce moment."

"Otmar [Szafnauer, le directeur d'équipe] gère le processus : il voit tous les pilotes, discute avec eux, évalue les options, [sur les circuits] et potentiellement lors de tests. Donc j'imagine que ça va prendre un peu de temps. Nous voulons prendre la bonne décision et il n'y a pas d'urgence."

Mais Alpine ne veut pas se fermer des portes. C'est pourquoi les membres de son académie de jeunes pilotes sont également évalués, et Jack Doohan est "absolument" sur le radar de l'équipe française, selon Rossi. Pour sa première année en Formule 2, le fils du champion moto a remporté trois épreuves et occupe actuellement la quatrième place du championnat, ce qui est largement suffisant pour obtenir la Super Licence en 2023.

"Jack a un très bon sens du timing parce qu'il signe d'excellentes performances en ce moment", a précisé Rossi. "Pour être honnête, nous savions déjà qu'il était très rapide, [nous connaissions] sa pointe de vitesse naturelle, mais il a beaucoup gagné en maturité. Ça se voit sur la piste mais aussi en dehors. Les conversations que nous avons sont très impressionnantes. Je pense qu'il y a eu un déclic, il a progressé, c'est vraiment bien."

Jack Doohan franchit la ligne d'arrivée en vainqueur à Silverstone

Jack Doohan franchit la ligne d'arrivée en vainqueur à Silverstone

Malgré les éloges, Rossi a estimé qu'il était préférable que Doohan évolue d'abord dans une structure plus modeste avant de subir la pression d'une équipe visant des places aux avant-postes : "Indépendamment de sa valeur, nous continuons de croire que le meilleur chemin pour un jeune pilote est de rejoindre potentiellement une équipe où l'on a un peu moins de pression [quant aux résultats]. Je préférerais qu'il casse son premier aileron ailleurs, qu'il trouve ses limites dans une nouvelle voiture, parce que l'écart entre F2 et une F1 est grand."

"C'est ce que tout le monde fait ailleurs. George [Russell], malgré son talent incroyable, et Charles [Leclerc] aussi, ont dû s'aiguiser dans une grosse machine qui est beaucoup plus rapide que la F2 pendant un an ou deux. C'est donc le plan pour Jack."

"Ça ne veut pas dire que nous ne l'envisageons pas [pour une place chez Alpine], parce que son parcours est impressionnant. Mais, encore une fois, nous gardons le critère principal à l'esprit, qui est d'être prêt à marquer des points tout de suite et d'aider à poursuivre notre croissance en développant la voiture. Nous avons donc besoin de quelqu'un qui soit capable de montrer la voie à suivre aux côtés d'Esteban. Nous ne pouvons pas développer une voiture d'un seul côté du garage."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Comment Red Bull s'est éloigné de la tendance pour triompher à Monza

Norris : "La 7e place ne fait pas honneur" à ma performance