Le caractère d'Alonso ne fait pas peur à Alpine

Si Fernando Alonso a la réputation d'être un pilote difficile à gérer, cela n'inquiète pas l'écurie Alpine.

Le caractère d'Alonso ne fait pas peur à Alpine

De retour en Formule 1 chez Alpine à 39 ans, Fernando Alonso n'a certainement pas la réputation d'être le pilote le plus facile à gérer du plateau. De sa relation fratricide avec Lewis Hamilton chez McLaren au "moteur de GP2 !" adressé à Honda sur ses terres, le double Champion du monde a parfois causé des maux de tête à ses dirigeants.

Lire aussi :

Cependant, au sein de l'écurie tricolore, on n'est pas inquiet pour autant. Lorsqu'il est demandé à Davide Brivio, nouveau directeur de la compétition chez Alpine F1 Team, si un pilote comme Alonso est difficile à gérer, l'Italien répond : "Non, je ne pense pas. Nous avons commencé à discuter et il m'a l'air d'être un mec très normal, juste extrêmement motivé, motivé à trouver et faire tout ce qui est nécessaire pour tirer le meilleur de la voiture et de l'équipe."

"Il revient, et il ne revient pas que pour conduire une voiture. Il revient pour obtenir de bons résultats, pour avoir de la satisfaction, et oui, il est assez exigeant, mais c'est ce que j'aime. Nous avons besoin de ce genre de pilote qui a vraiment envie de tout faire au maximum. Ce genre d'attitude et d'approche est bienvenu, et bien sûr, nous devrons travailler ensemble au mieux afin d'exploiter ses capacités et son potentiel."

La hiérarchie entre Alonso et son coéquipier Esteban Ocon est en tout cas très claire, lorsqu'il est demandé au PDG d'Alpine, Laurent Rossi, s'il y aura un pilote numéro 1 et un numéro 2. "Ça n'existe pas", rétorque Rossi. "Je ne crois pas que ça existe dans beaucoup d'équipes, en tout cas pas dans la nôtre. Les pilotes doivent être aussi rapides que possible et vont clairement se pousser dans leurs retranchements mutuels.  C'est de la compétition saine, et c'est tout. Il n'y a pas de consignes et pas de pilote numéro 1."

Fernando Alonso, Renault F1 Team avec la Renault R25 et Esteban Ocon, Renault F1 Team

Ocon, lui, est ravi de l'arrivée d'Alonso à Enstone, évoquant sa "très bonne relation" avec lui et son "immense respect" pour son palmarès. Le Français est toutefois conscient qu'il va devoir faire ses preuves, après avoir été nettement dominé par Daniel Ricciardo l'an dernier, même si l'écart entre les deux pilotes s'est réduit en fin de saison.

Lorsqu'il lui est demandé si Alonso est encore plus redoutable que Ricciardo, Ocon répond : "On verra. Fernando est double Champion du monde. Ce sera la première fois que je travaille aux côtés d'un Champion du monde, donc ce sera intéressant. Je m'attends à ce que Fernando soit prêt. Il a fait beaucoup d'essais l'an dernier, et avec son expérience et tout ce qu'il a fait au fil des années, je pense qu'il sera au rendez-vous dès la première course. Je suis certain qu'il sera un adversaire redoutable."

partages
commentaires

Voir aussi :

Drive to Survive S3 : découvrez la bande-annonce de la série Netflix

Article précédent

Drive to Survive S3 : découvrez la bande-annonce de la série Netflix

Article suivant

Russell : Mercedes n'a fait aucune promesse sur le baquet 2022

Russell : Mercedes n'a fait aucune promesse sur le baquet 2022
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Esteban Ocon
Équipes Alpine
Auteur Benjamin Vinel
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021