Herta surpris que Red Bull s'intéresse à lui

Red Bull souhaite recruter Colton Herta au sein de la Scuderia AlphaTauri, et c'est source de surprise pour le jeune Américain. Pour l'heure, ce dernier préfère se concentrer sur sa saison en IndyCar.

Colton Herta, Andretti Autosport w/ Curb-Agajanian Honda

Le jeu de chaises que constitue le marché des transferts 2023 se poursuit en Formule 1, et certains ne cachent plus leurs intentions. C'est notamment le cas de Red Bull, qui est ouvertement disposé à laisser Pierre Gasly partir chez Alpine, écurie qui a vu deux de ses talents, Fernando Alonso et Oscar Piastri, lui filer entre les doigts.

Lire aussi :

Cependant, la marque au taureau ne compte pour l'instant libérer le fer de lance de la Scuderia AlphaTauri que si elle peut s'offrir les services de Colton Herta, plus jeune vainqueur d'une course d'IndyCar à l'âge de 18 ans début 2019 et actuel huitième de ce championnat américain. Le pilote Andretti Autosport ne s'attendait clairement pas à être courtisé dans la catégorie reine du sport automobile, en tout cas pas du côté de cette écurie, lui qui mène des essais avec McLaren au volant de la monoplace 2021.

"Quand j'ai appris qu'ils étaient intéressés, j'étais un peu surpris car je ne pensais pas que quiconque se penche sur moi", confie Herta à Motorsport.com. "Tout le monde chez McLaren semblait être vraiment satisfait du déroulement des essais et de ma préparation physique et mentale. Je pense que ça a aidé. Mais oui, j'étais un peu surpris d'apprendre qu'AlphaTauri était intéressé, quand la nouvelle est sortie."

Colton Herta, McLaren MCL35M

Colton Herta (McLaren MCL35M)

Plusieurs obstacles s'opposent toutefois à une arrivée de Herta en F1. Primo, son contrat avec Andretti Autosport pour la saison 2023 d'IndyCar. Secundo, le fait qu'il n'aura au mieux que 32 points de Super Licence à son actif. Même en faisant des séances d'essais libres rapportant une unité chacune, il ne parviendra pas à atteindre les 40 requises pour obtenir le précieux sésame.

Pas assez de points de Super Licence en IndyCar ?

Il est alors légitime de se demander si l'IndyCar octroie autant de points que le mérite ce championnat. Le top 10 en marque selon un barème 40-30-20-10-8-6-4-3-2-1, à comparer à ceux de la F2 (40-40-40-30-20-10-8-6-4-3) et de la FIA F3 (30-25-20-15-12-9-7-5-3-2).

"Je comprends vraiment les deux côtés du débat", indique Herta. "La FIA veut protéger sa pyramide de championnats et veut que les pilotes passent par son système. Mais j'estime vraiment que l'IndyCar mérite un peu plus de reconnaissance que de recevoir des points intermédiaires entre la F3 et la F2."

En effet, du côté de la fédération, on craint qu'invoquer un cas de force majeure pour permettre à Herta de rejoindre l'élite ne dissuade les pilotes de courir en F3 et en F2, s'ils savent pouvoir s'en tirer même s'il leur manque quelques points.

Et lorsque nous lui demandons si la FIA risquerait de nuire à sa propre pyramide de formules de promotion en lui accordant une Super Licence, Herta reste prudent : "Non, et à vrai dire je ne sais pas complètement ce qui se passe car je n'ai pas eu envie de le savoir. Je dis à mon père de ne pas trop me tenir au courant afin que je puisse me concentrer sur l'IndyCar."

Avec Jonathan Noble et David Malsher-Lopez

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Todt : Il faudrait laisser Mick Schumacher tranquille
Article suivant La Ferrari F1-75 se pare de jaune à Monza

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France