Le doublé Mercedes en EL2 n'est "pas si représentatif que ça"

Mercedes a brillé sous la pluie en essais libres ce vendredi, mais George Russell et Lewis Hamilton sont bien conscients que cela n'a pas de signification particulière pour le reste du week-end.

Le doublé Mercedes en EL2 n'est "pas si représentatif que ça"
Charger le lecteur audio

Après s'être classées 13e et 18e en Essais Libres 1, c'est aux avant-postes que les Flèches d'Argent ont conclu ce vendredi au Grand Prix du Japon. Sur la piste humide de Suzuka, George Russell et Lewis Hamilton ont signé les meilleurs chronos du jour, tandis que les Red Bull accusaient près de neuf dixièmes de déficit, les Ferrari se trouvant encore plus loin. Il est toutefois impossible d'en tirer des conclusions, d'autant que les qualifications au moins devraient avoir lieu sur piste sèche, et les pilotes Mercedes le savent bien.

Lire aussi :

"Ça ne va probablement pas être si représentatif que ça pour ce week-end", confirme Russell. "Néanmoins, c'est assurément un bon apprentissage pour l'avenir. Il est possible qu'il pleuve dimanche, mais ça s'annonce sec demain. Quoi qu'il en soit, c'est toujours sympa de finir la journée au sommet de la feuille des temps et de faire des améliorations nettes par rapport aux EL1, vu que nous étions en bas de la feuille des temps, alors ce n'est pas un mauvais après-midi."

Le jeune Britannique a manifestement pris davantage de plaisir que son aîné aujourd'hui. "C'était très ennuyeux aujourd'hui", lâche Hamilton. "Il fait gris, il pleut. Nous avons un peu roulé, mais bon… Je crois que ça va être sec pour le reste du week-end. Bref, c'était très relax."

Cependant, tout n'est pas à jeter dans la petite trentaine de tours effectuée par chacun des pilotes ce vendredi. "Il y a toujours des choses à en tirer, notamment au niveau des réglages, de l'usure des pneus, de la température des pneus et de l'équilibre, que nous avons modifié entre les séances", énumère le septuple Champion du monde. "Et il y a des données sur la charge aéro et le niveau d'aileron de tous les autres. Du côté positif, nous avons pu exploiter nos pneus aujourd'hui, alors nous n'avions pas l'air lent. Ça, c'est bien."

Lewis Hamilton, Mercedes W13

Lewis Hamilton (Mercedes W13)

Russell fait d'ailleurs partie des premiers pilotes à s'être essayés aux pneus intermédiaires lors de ces essais. "C'est un bon apprentissage. Je pense qu'il faut essayer de comprendre quand passer d'un composé à l'autre, et cela porte ses fruits ; parfois, nous n'avons pas tiré notre épingle du jeu, cette année", souligne celui qui a chaussé les pneus slicks largement trop tôt à Singapour, environ une demi-heure avant le moment optimal. "Mais il y aura une course, un jour – pas forcément cette année, pas forcément l'an prochain, peut-être même pas l'année d'après, qui sait ? –, où nous en profiterons."

Quant à savoir à quoi s'attendre pour le reste du week-end, les pilotes Mercedes ne se mouillent logiquement pas. "À vrai dire, je n'en ai aucune idée, car nous pensons que ça va être sec demain", rappelle Russell. "Nous allons donc nous battre, comme toujours, pour le top 6, mais j'espère que nous pourrons tenter d'obtenir mieux. En réalité, je ne sais vraiment pas. Il va falloir attendre les EL3, qui seront une séance cruciale pour tout le monde."

Lewis Hamilton conclut sur un son de cloche similaire : "Je n'en ai vraiment aucune idée. Si c'est sec, j'imagine que les Ferrari et les Red Bull seront assez véloces. J'espère que nous serons rapides ; c'est un espoir que nous avons chaque semaine."

partages
commentaires

Voir aussi :

Gasly : "On n'a pas fait grand-chose aujourd'hui"
Article précédent

Gasly : "On n'a pas fait grand-chose aujourd'hui"

Article suivant

Les modifications apportées au plancher de Ferrari à Suzuka

Les modifications apportées au plancher de Ferrari à Suzuka