Formule 1 GP du Canada

EL1 tronqués : Alonso juge la situation "embarrassante" pour la F1

Les problèmes qui ont empêché la bonne tenue des premiers essais libres du Grand Prix du Canada n'ont pas fait sourire Fernando Alonso, très critique de voir une telle situation se produire en Formule 1.

Lance Stroll, Aston Martin AMR23, Fernando Alonso, Aston Martin AMR23

L'interruption pour des raisons techniques de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Canada n'a pas été du goût de tout le monde, vendredi à Montréal. Stoppée rapidement par un drapeau rouge consécutif à un problème technique ayant touché l'Alpine de Pierre Gasly, la séance n'a ensuite pas repris en raison d'une défaillance des caméras de surveillance, absolument nécessaires à la tenue du roulage en toute sécurité.

En dépit des efforts des organisateurs, il n'a pas été possible de résoudre le problème rapidement, mais une solution a été trouvée pour la suite de la journée. Pour compenser, la FIA a rapidement modifié le programme et accordé une demi-heure supplémentaire lors de la deuxième séance d'essais libres. Fernando Alonso a tout de même jugé la situation "embarrassante".

"Les fans sont arrivés très tôt au circuit, et on n'a pas pu courir en EL1", a déploré le double Champion du monde. "De temps en temps, ce sport se tire une balle dans le pied, ces choses-là sont un peu embarrassantes. On n'a pas eu le temps en EL1 car les caméras du circuit ne fonctionnaient pas, et dans ce sport, on n'avait pas de plan B."

Le choix rapide de rallonger la deuxième séance a été salué par Lewis Hamilton, qui a terminé en tête des EL2, mais le pilote Mercedes a toutefois souligné la difficulté engendrée pour les écuries qui, avec un planning serré, devaient finalement être prêtes à rouler une demi-heure plus tôt. Surtout, définir un plan de roulage pour 90 minutes n'est plus l'usage en F1.

"C'était une journée un peu étrange, parce que l'on a manqué la première séance", a confié le septuple Champion du monde. "Je me suis vraiment senti mal pour tout le public qui est là. Il y avait déjà une belle foule hier [jeudi], la ville est en ébullition, et je ne sais pas ce qui s'est passé avec les caméras de surveillance. Je suis ravi que l'on ait pu s'en sortir, c'était bien de faire une séance d'une heure et demie, mais ça faisait longtemps que l'on n'avait pas fait une séance aussi longue. J'ai eu le sentiment que le temps alloué n'avait pas été utilisé de manière optimale."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Mercedes derrière Ferrari et Aston Martin malgré son doublé en EL2 ?
Article suivant Comment Aston Martin a incorporé un toboggan sur ses pontons

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France