Horner voit un "vrai respect" entre Verstappen et Leclerc

Pour le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, il y a un "vrai respect" entre Max Verstappen et Charles Leclerc après s'être affrontés au début de leur carrière en sport automobile.

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, et le deuxième Charles Leclerc, Ferrari, dans le parc fermé

Vainqueurs de deux Grands Prix chacun depuis le début de la saison 2022 de Formule 1, Charles Leclerc et Max Verstappen semblent se diriger vers un duel pour le titre mondial cette année. Ils ont déjà eu l'occasion de s'affronter à plusieurs reprises cette saison, principalement lors des deux premières épreuves de l'exercice, à Bahreïn et en Arabie saoudite.

Pour l'instant, ces passes d'armes n'ont été émaillées d'aucun incident particulier, ce qui tranche évidemment avec les événements de l'an passé où l'affrontement entre le Néerlandais et Lewis Hamilton a plusieurs fois été au-delà des limites. Pour Christian Horner, la différence ne réside pas dans un respect supplémentaire que son pilote accorderait à son rival monégasque, mais plutôt dans le fait que les deux pilotes ont déjà eu l'occasion de s'affronter au moment de faire leurs classes.

"Je crois qu'ils ont grandi en se battant l'un contre l'autre en karting et ainsi de suite, et ils se connaissent très bien", a déclaré le directeur de l'écurie Red Bull. "Ils sont de la même génération, et il y a un vrai respect entre les deux."

Quand il lui a été demandé s'il s'attendait à une bataille dont la dynamique fluctuerait au fil de la campagne, Horner de répondre : "Ferrari a une super voiture, ils ont de super pilotes. Ils ont été malchanceux [à Imola]. Mais, assurément, ils seront super compétitifs [à Miami]. Et je pense que ça sera comme ça toute la saison."

Max Verstappen et Charles Leclerc en lutte à Imola

Max Verstappen et Charles Leclerc en lutte à Imola

Verstappen et Leclerc, avant la F1, se sont principalement affrontés en karting. Le Champion du monde 2021 a par la suite accédé à la F3 en 2014 avant d'être promu en Formule 1 dès 2015 via son intégration au programme Red Bull. Leclerc a quant à lui dû patienter jusqu'en 2018 pour rejoindre la catégorie reine, mais en remportant notamment les championnats GP3 et F2 avant cela.

Interrogé sur le sujet à Imola, Leclerc avait expliqué que "ça avait toujours été très serré" entre Verstappen et lui quand ils couraient ensemble avant la F1. "En karting, je me souviens que c'était soit moi, soit lui, et c'est pourquoi nous nous sommes détestés à un moment donné, parce que très souvent, ça ne se terminait pas de la meilleure manière possible. Mais c'étaient de bons moments. Je pense que nous avons simplement deux styles de pilotage très, très différents. Parfois l'un va gagner, parfois l'autre pourrait, mais c'est amusant. J'aime ça."

Le leader du championnat 2022 estimait cependant que les deux hommes avaient "beaucoup mûri" depuis, tout en atteignant leur rêve de F1. "À cette époque, c'était juste un rêve, tout semblait impossible. C'est donc super de se battre en Formule 1 désormais. Et il y a beaucoup de respect entre nous. Donc oui, il est certain que ça a changé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Albon : "Ça m'a tué" quand Red Bull m'a remplacé
Article suivant Pourquoi Nicholas Latifi n'y arrive pas cette année

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France