Latifi comprend que Williams ait donné la priorité à Albon

Alexander Albon a parfois eu les évolutions Williams avant Nicholas Latifi, et ce dernier le comprend, même s'il estime ne pas avoir été aussi mauvais qu'il n'y paraît.

Alex Albon, Williams FW44, Nicholas Latifi, Williams FW44

Malgré son ancienneté par rapport à la recrue Alexander Albon, Nicholas Latifi n'aura pas été le leader de l'écurie Williams pour sa troisième et dernière saison à Grove. Le Canadien n'a marqué que deux points contre quatre pour son coéquipier – et deux pour l'intérimaire Nyck de Vries ! – et est à la peine au volant de la FW44, notamment en qualifications, où il n'a battu son partenaire qu'une fois : à Silverstone, avec une Q3 à la clé.

Latifi est toutefois prompt à rappeler qu'il n'a pas toujours eu le même matériel que son coéquipier, qui était le seul à jouir d'évolutions… à Silverstone, justement, ainsi qu'en Autriche, où le Canadien était relégué à une demi-seconde.

"Il y a souvent eu des moments où il y avait de grandes différences entre les voitures", commente Latifi dans le podcast Beyond The Grid. "Le moment le plus remarquable est celui où il a eu les évolutions pendant deux courses et pas moi. C'est une réalité, l'équipe n'était pas en capacité de produire deux sets – même pas deux car il en faut aussi de rechange, donc trois ou quatre sets d'évolutions."

"Je ne me rappelle pas quelle était la différence entre les voitures, mais à Miami, j'avais une voiture qui était sur le papier quatre ou cinq dixièmes au tour plus lente, pour diverses raisons. En qualifications, je crois que je n'étais que deux centièmes derrière [six centièmes, ndlr]. Donc, en réalité, j'ai battu Alex lors de ces qualifications. Forcément, ce n'est pas communiqué à tout le monde en externe, mais il y a eu beaucoup de cas où, pour de petites de choses – l'économie de pièces, un nouveau développement à tester – ça n'a pas toujours alterné."

Alex Albon, Williams Racing Nicholas Latifi, Williams Racing

Alex Albon et Nicholas Latifi

"Mais ce n'est pas pour ça que j'en suis là [sans volant] aujourd'hui : en fin de compte, j'ai quand même peiné à avoir la maîtrise de la voiture. Et la position de l'équipe est une réalité : s'il y avait une opportunité pour l'équipe de marquer des points, entre me faire gagner un dixième et faire gagner un dixième à Alex… il était plus réaliste que ce soit lui qui marque des points, plutôt que moi !".

Latifi se montre donc beau joueur, conscient du plafond peu élevé qu'atteignent généralement ses performances. Cependant, il ne se considère quand même pas jugé à sa juste valeur, notamment face à un George Russell qui lui a infligé un 36-2 en qualifications.

"Cette seconde moitié d'année 2021, même si les résultats n'étaient pas géniaux sur le papier, il y avait beaucoup de qualifications où j'ai juste eu beaucoup de malchance et, en réalité, je peux le dire avec confiance", affirme le pilote Williams. "Les résultats qualificatifs face à George sont évidemment largement en sa faveur, mais j'aurais été devant lui pas mal de fois supplémentaires si je n'avais pas eu des problèmes moteur, du trafic, si je n'avais pas été au mauvais endroit en piste – certaines choses qui sont entre nos mains, certaines qui sont hors de notre contrôle mais qui, disons, ne relèvent pas directement de moi."

"Souvent, j'étais à un dixième et demi, deux dixièmes, voire moins d'un dixième de George, et c'était la différence entre lui en Q2 – il construisait là-dessus pour faire des qualifs géniales – et mon élimination en Q1, sans opportunité de continuer." Les faits ne corroborent toutefois pas la version de Latifi : sur les 20 séances où il a été battu par Russell en 2021, il n'était que quatre fois à moins de deux dixièmes, et cela n'a fait la différence avec la Q2 que dans trois de ces cas.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Carlos Sainz : "Cette saison a été un cauchemar"
Article suivant Hamilton : "Nous allons faire le meilleur film de course"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France