Leclerc a piloté la Ferrari SF1000 dans les rues de Maranello

Au petit matin, Charles Leclerc a piloté la Ferrari de la saison 2020 aux portes de l'usine de la Scuderia.

Charger le lecteur audio

La Scuderia Ferrari et Charles Leclerc étaient matinaux ce jeudi ! À l'aube, le son d'une F1 a réveillé Maranello, et ce n'était autre que celui de la SF1000. À son volant, le pilote monégasque a bouclé quelques tours de roue, 110 jours après la dernière apparition en piste de la monoplace rouge, lors des essais hivernaux de Barcelone. 

Lire aussi :

L'équipe italienne a joué avec la symbolique, puisque Leclerc est sorti de l'usine au volant de la F1. Il a emprunté un petit parcours le menant notamment devant les bâtiments de la Gestione Sportiva, Via Enzo Ferrari, là-même où sont conçues les monoplaces à Maranello. Après un passage devant le musée Ferrari, il s'est arrêté Via Gilles Villeneuve, aux portes du circuit de Fiorano. C'est la première fois depuis de très longues années qu'un pilote Ferrari sillonne les rues de Maranello dans le baquet d'une F1.

"Habituellement, je n'aime pas me lever tôt, mais ce matin il y avait une excellente raison de le faire", confie Charles Leclerc. "Ça a peut-être réveillé certaines personnes, mais c'était génial de piloter la SF1000 dans les rues de Maranello. C'était excitant de retrouver la voiture aujourd'hui, qui plus est sur un parcours aussi spécial. Être de retour dans le cockpit, c'est comme être de retour à la maison. C'est une manière amusante de dire que nous sommes prêts à reprendre la piste. J'ai maintenant hâte de piloter la SF1000 en Autriche."

Ce très court roulage s'est fait dans le cadre d'une journée de tournage, ce qui limite les possibilités avec une monoplace de l'année en cours. Néanmoins, la Scuderia a prévu deux journées d'essais ultérieurement à Fiorano avec sa F1 de la saison 2018. 

1/6

Photo de: Ferrari

2/6

Photo de: Ferrari

3/6

Photo de: Ferrari

4/6

Photo de: Ferrari

5/6

Photo de: Ferrari

6/6

Photo de: Ferrari

partages
commentaires
Comment Zoom a changé la F1 pour toujours
Article précédent

Comment Zoom a changé la F1 pour toujours

Article suivant

Sainz et Norris au volant de F3 à Silverstone

Sainz et Norris au volant de F3 à Silverstone
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021