Pérez découvre Red Bull : "Je pensais n'avoir aucune chance"

Alors qu'il a moulé son baquet à Milton Keynes cette semaine, Sergio Pérez a confié sa fierté d'avoir rejoint Red Bull pour la saison 2021.

1/17

Photo de: Red Bull Content Pool

2/17

Photo de: Red Bull Content Pool

3/17

Photo de: Red Bull Content Pool

4/17

Photo de: Red Bull Content Pool

5/17

Photo de: Red Bull Content Pool

6/17

Photo de: Red Bull Content Pool

7/17

Photo de: Red Bull Content Pool

8/17

Photo de: Red Bull Content Pool

9/17

Photo de: Red Bull Content Pool

10/17

Photo de: Red Bull Content Pool

11/17

Photo de: Red Bull Content Pool

12/17

Photo de: Red Bull Content Pool

13/17

Photo de: Red Bull Content Pool

14/17

Photo de: Red Bull Racing

15/17

Photo de: Red Bull Content Pool

16/17

Photo de: Red Bull Content Pool

17/17

Photo de: Red Bull Content Pool

Sergio Pérez a fait cette semaine ses premiers pas avec sa nouvelle écurie. Mardi, le pilote mexicain s'est rendu à Milton Keynes pour entrer dans le vif du sujet, à deux mois et demi du début de la saison 2020, à Bahreïn. Sans volant garanti il y a quelques semaines encore, l'ex-pilote Racing Point a convaincu Red Bull Racing de l'enrôler pour un an afin de remplacer Alexander Albon, dont l'irrégularité a ainsi été sanctionnée. Après avoir connu enfin la victoire lors du Grand Prix de Sakhir en décembre, Pérez débarque dans une structure qui sait gagner et lui offre les meilleures chances de succès depuis le début de sa carrière.

"C'est une marque fantastique", assure Pérez. "De toutes les équipes de Formule 1, je pensais n'avoir aucune chance de la rejoindre car je ne faisais pas partie du programme junior. Mais quand l'opportunité s'est présentée, je l'ai saisie. C'est un rêve qui devient réalité. Quand je mets la tenue Red Bull, je me dis 'Wow, c'est la marque pour laquelle je pilote !' C'est incroyable et difficile à imaginer. C'est une opportunité pour laquelle j'ai travaillé très dur, pendant plus de 15 ans. Je pense qu'elle arrive au bon moment, je suis prêt."

"Je donne toujours mon maximum et l'année dernière, j'avais enfin une voiture avec laquelle je pouvais en montrer un peu plus, et les gens ont vu de quoi j'étais capable. Désormais, c'est une grosse opportunité. Je dois franchir un nouveau cap dans tous les domaines et j'y suis prêt. La seule chose qui me manquait, c'était l'opportunité. Maintenant que je l'ai, c'est à moi de faire en sorte que ça fonctionne. Je vais tout faire pour dépasser les attentes. Si nous avons une voiture qui peut gagner le titre, je ferai en sorte de le décrocher. Et si ce n'est pas le cas, si nous avons une voiture qui ne peut que terminer troisième, je ferai en sorte de terminer deuxième."

Lire aussi :

Sergio Pérez va avoir peu de temps pour découvrir ce tout nouvel environnement, après avoir connu la stabilité de la même écurie pendant sept saisons de suite. Néanmoins, toutes les têtes ne lui sont pas étrangères, puisqu'il a déjà évolué sous les ordres de Christian Horner lorsqu'il courait pour Arden International en GP2, lors de la saison 2009.

"J'ai travaillé avec Christian et son père, j'ai piloté pour lui lors de ma première saison en GP2", se souvient Pérez. "C'est fou de se dire que nous allons de nouveau travailler ensemble 12 ans plus tard. J'admire beaucoup Christian. C'est avant tout quelqu'un de fantastique à avoir autour de soi, et c'est aussi un grand patron d'équipe. De grands moments nous attendent."

"J'espère que nous allons vivre une très bonne saison, et c'est la seule manière pour moi de pouvoir remercier M. Mateschitz, le Dr Marko, Christian, Adrian [Newey] et toute l'équipe. Personne auparavant ne m'avait donné ma chance dans une grande équipe. J'espère que nous entendrons plusieurs fois l'hymne mexicain la saison prochaine !"

partages
commentaires
Sauber devrait prolonger avec Ferrari malgré la rumeur Renault
Article précédent

Sauber devrait prolonger avec Ferrari malgré la rumeur Renault

Article suivant

Esteban Ocon au volant d'une Alpine sur le Rallye Monte-Carlo

Esteban Ocon au volant d'une Alpine sur le Rallye Monte-Carlo
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021