Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Racing Point pense avoir pris la bonne décision sur le moment en faisant rentrer Sergio Pérez au stand à Imola, alors que la voiture de sécurité venait d'être déployée en fin de course.

partages
commentaires
Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Regrettant une décision qui "n'avait pas de sens", Sergio Pérez ruminait dimanche soir une occasion perdue de renouer avec le podium en Formule 1. Troisième au moment de l'intervention de la voiture de sécurité consécutive à l'abandon de Max Verstappen, le Mexicain a été rappelé au stand pour chausser des gommes tendres neuves. Ce que n'ont pas fait ses concurrents directs, parmi lesquels Daniel Ricciardo, qui est allé cueillir cette troisième place pour Renault.

Lire aussi :

Si Pérez estime que Racing Point a "offert" ce podium à l'Australien en optant pour un arrêt au stand, l'écurie défend sa décision et estime toujours qu'il s'agissait d'un bon choix sur le moment. Avec le recul, l'issue laisse penser le contraire, mais la situation dans laquelle s'est retrouvé le muret des stands n'avait rien de simple. Elle s'explique en grande partie par les réglages qui avaient été choisis sur la RP20.

"La course allait complètement dans notre sens", détaille Andrew Green, directeur technique de Racing Point. "Jusqu'à la voiture de sécurité, Checo a bien manœuvré, avec un excellent rythme, jusqu'à la quatrième place. Il a dépassé le peloton en restant plus longtemps en piste avec les pneus mediums, il a vraiment bien piloté, la voiture était rapide et nous étions très heureux de ce qui se passait."

"Le pire scénario possible, c'était un Safety Car. Dans tous les cas, la décision allait être difficile. Nous étions en pneus durs, la voiture avait été spécifiquement réglée pour les longs relais, et pour la course nous étions incroyablement nerveux à l'idée d'avoir un restart à gérer avec les pneus durs. Je pense que nous aurions eu du mal. Alors la chose la plus sûre à faire, et qui nous a paru la plus logique, était de chausser les pneus tendres neufs afin de ne pas être inquiets à ce sujet. Nous pensions que les autres feraient pareil, mais ça dépend beaucoup de la manière dont ils ont fait leurs réglages pour la course. Cela montre quel était notre rythme, car nous avions réglé la voiture pour qu'elle prenne soin des pneus et ne les fasse pas surchauffer. Dans tous les cas, nous aurions eu du mal derrière la voiture de sécurité."

Doublé par Daniil Kvyat au restart, Pérez est tout de même parvenu à reprendre l'ascendant sur Alexander Albon, avant de buter jusqu'à l'arrivée sur Charles Leclerc, terminant finalement sixième. Selon son équipe, la situation du Mexicain n'a pas été facilitée par l'accident de George Russell sous régime de voiture de sécurité, qui a prolongé la neutralisation de la course.

"Il y a eu le second incident derrière la voiture de sécurité et nous ne pouvions pas le prévoir", se défend Andrew Green. "Ainsi, le nombre de tours restant pour dépasser a encore diminué, considérablement. Je crois que c'est allé contre nous. Avec le recul, nous aurions pris une décision différente. Mais je pense qu'à l'instant t, avec les informations que nous avions, c'était la décision à prendre [de faire rentrer Pérez]."

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2020

Article précédent

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2020

Article suivant

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Course
Lieu Imola
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Racing Point
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021