Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Racing Point pense avoir pris la bonne décision sur le moment en faisant rentrer Sergio Pérez au stand à Imola, alors que la voiture de sécurité venait d'être déployée en fin de course.

Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Regrettant une décision qui "n'avait pas de sens", Sergio Pérez ruminait dimanche soir une occasion perdue de renouer avec le podium en Formule 1. Troisième au moment de l'intervention de la voiture de sécurité consécutive à l'abandon de Max Verstappen, le Mexicain a été rappelé au stand pour chausser des gommes tendres neuves. Ce que n'ont pas fait ses concurrents directs, parmi lesquels Daniel Ricciardo, qui est allé cueillir cette troisième place pour Renault.

Lire aussi :

Si Pérez estime que Racing Point a "offert" ce podium à l'Australien en optant pour un arrêt au stand, l'écurie défend sa décision et estime toujours qu'il s'agissait d'un bon choix sur le moment. Avec le recul, l'issue laisse penser le contraire, mais la situation dans laquelle s'est retrouvé le muret des stands n'avait rien de simple. Elle s'explique en grande partie par les réglages qui avaient été choisis sur la RP20.

"La course allait complètement dans notre sens", détaille Andrew Green, directeur technique de Racing Point. "Jusqu'à la voiture de sécurité, Checo a bien manœuvré, avec un excellent rythme, jusqu'à la quatrième place. Il a dépassé le peloton en restant plus longtemps en piste avec les pneus mediums, il a vraiment bien piloté, la voiture était rapide et nous étions très heureux de ce qui se passait."

"Le pire scénario possible, c'était un Safety Car. Dans tous les cas, la décision allait être difficile. Nous étions en pneus durs, la voiture avait été spécifiquement réglée pour les longs relais, et pour la course nous étions incroyablement nerveux à l'idée d'avoir un restart à gérer avec les pneus durs. Je pense que nous aurions eu du mal. Alors la chose la plus sûre à faire, et qui nous a paru la plus logique, était de chausser les pneus tendres neufs afin de ne pas être inquiets à ce sujet. Nous pensions que les autres feraient pareil, mais ça dépend beaucoup de la manière dont ils ont fait leurs réglages pour la course. Cela montre quel était notre rythme, car nous avions réglé la voiture pour qu'elle prenne soin des pneus et ne les fasse pas surchauffer. Dans tous les cas, nous aurions eu du mal derrière la voiture de sécurité."

Doublé par Daniil Kvyat au restart, Pérez est tout de même parvenu à reprendre l'ascendant sur Alexander Albon, avant de buter jusqu'à l'arrivée sur Charles Leclerc, terminant finalement sixième. Selon son équipe, la situation du Mexicain n'a pas été facilitée par l'accident de George Russell sous régime de voiture de sécurité, qui a prolongé la neutralisation de la course.

"Il y a eu le second incident derrière la voiture de sécurité et nous ne pouvions pas le prévoir", se défend Andrew Green. "Ainsi, le nombre de tours restant pour dépasser a encore diminué, considérablement. Je crois que c'est allé contre nous. Avec le recul, nous aurions pris une décision différente. Mais je pense qu'à l'instant t, avec les informations que nous avions, c'était la décision à prendre [de faire rentrer Pérez]."

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2020

Article précédent

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2020

Article suivant

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021