Sainz juge "bizarre" la décision de Masi au GP d'Abu Dhabi

Carlos Sainz estime qu'il était important que la saison 2021 de Formule 1 se termine de manière satisfaisante sur la piste au Grand Prix d'Abu Dhabi, même s'il reconnaît que la décision controversée de la direction de course en fin de course était "bizarre".

Au terme d'une saison très disputée, le Grand Prix d'Abu Dhabi a vu le sacre de Max Verstappen face à Lewis Hamilton, dans une fin de course marquée par la controverse concernant les choix de la direction de course, mais sans accrochage entre les deux hommes. Pour Carlos Sainz, qui a terminé sur un podium dont "personne ne se souviendra" selon ses propres mots, cette issue est une bonne chose car les craintes étaient grandes au vu des épreuves précédentes de voir le combat se solder par un accrochage.

"Je pense réellement que le championnat a connu une bonne issue au vu de toutes les possibilités qu'il y avait avant cette course", a déclaré Sainz. "Je crois, à titre personnel, que c'était une superbe bataille à l'avant et ils ont réussi à faire en sorte que ça reste propre, pas d'accident, pas de contact."

"La première chose que j'ai faite a été de féliciter Max et Lewis sur le podium parce que je pensais que quiconque gagnerait ce week-end-là le mériterait parce qu'ils ont tous les deux piloté de manière incroyable et ils auraient tous les deux mérité le titre. Pour moi, ce qui est important, c'est que rien de sale, ou rien d'étrange, ne s'est produit sur la piste aujourd'hui et qu'ils ont tous les deux réussi à rester propres."

Carlos Sainz félicite Max Verstappen à Abu Dhabi

Carlos Sainz félicite Max Verstappen à Abu Dhabi

Sainz concède toutefois que, hors piste, la décision de Michael Masi de faire reprendre la course sans que l'ensemble des retardataires n'aient pu se dédoubler était pour le moins étonnante. D'autant plus qu'en empêchant les pilotes à un tour entre Verstappen et lui de revenir dans le tour, contrairement à ceux entre les deux prétendants, la direction de course a failli influer sur son propre résultat, non pas forcément en l'empêchant de jouer la victoire mais en lui coûtant le podium.

"C'était assurément une situation très étrange pour moi parce que je me battais évidemment pour un podium avec Valtteri [Bottas] et les AlphaTauri derrière, avec des pneus mediums alors que j'étais sur des pneus durs très usés", a-t-il déclaré.

"Au début, on m'a dit qu'ils n'allaient pas être autorisés à se dédoubler, les gens devant moi. Puis ils ont décidé de les faire revenir dans le tour et certains l'ont fait mais il y avait toujours, je crois que c'était une Aston Martin et une McLaren, [Daniel] Ricciardo, entre les deux leaders et moi-même."

"Je n'avais jamais vu ça, d'avoir à redémarrer la course avec ces deux gars devant moi, avec quelqu'un se battant pour la P3, donc je reconnais que c'était étrange et peut-être quelque chose à étudier parce que c'était très bizarre à voir et ça a failli me coûter mon podium."

La FIA a annoncé la mise en place d'une enquête sur les événements de la fin de course, alors que Mercedes a renoncé à toute procédure. Le directeur exécutif de la structure allemande, Toto Wolff, a toutefois déclaré : "Nous estimons que nous avions un dossier très solide, et si l'on regarde les choses du côté légal, si cela avait été arbitré dans un tribunal classique, notre victoire aurait été quasiment garantie. Mais le problème avec la Cour d'Appel Internationale est sa structure : la FIA ne peut pas vraiment noter ses propres devoirs, et il y a une différence entre avoir raison et maintenir la justice."

Lire aussi :

partages
commentaires
La refonte de Spa se dévoile en images
Article précédent

La refonte de Spa se dévoile en images

Article suivant

Votez - Quels sont vos moments marquants de 2021 ?

Votez - Quels sont vos moments marquants de 2021 ?
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021