Réactions
MotoGP GP d'Autriche

Álex Márquez victime des circonstances de course en Autriche

Álex Márquez a attaqué "comme un fou" pour revenir sur Brad Binder et a dégradé son pneu arrière au GP d'Autriche, ce qui lui a fait perdre deux places en fin de course.

Alex Marquez, Gresini Racing

Des circonstances de course défavorables ont peut-être privé Álex Márquez du podium au Red Bull Ring. Parti cinquième, le pilote Gresini a profité du mauvais départ de Maverick Viñales pour gagner une position mais a eu besoin de plusieurs tours pour se défaire de Jack Miller. Lorsqu'il y est parvenu, il avait deux secondes à combler sur les deux leaders.

Márquez a alors beaucoup attaqué pour essayer d'accrocher la deuxième place, mais l'écart avec Brad Binder est resté inchangé. Il a même trop dégradé sa gomme arrière, ce qui a fait de lui une proie des pilotes VR46. Après avoir répondu à plusieurs attaques de Marco Bezzecchi, il a fini par céder, et a perdu une place de plus au profit de Luca Marini à trois tours du but pour voir l'arrivée en cinquième position.

"J'ai pris un bon départ, j'ai attaqué au début", a expliqué l'Espagnol. "J'ai été un peu bloqué par Miller dans les trois premiers tours et j'ai perdu le contact, surtout avec Binder parce que Pecco [Bagnaia] avait quelque chose en plus. Après, quand j'ai doublé Jack, j'ai essayé de revenir sur Binder en sollicitant trop le pneu à l'arrière, mais on était au même niveau du premier au dernier tour. À dix tours de l'arrivée, mon pneu arrière était un peu foutu, la dégradation était trop forte, mais j'ai fait de mon mieux."

"J'ai essayé de me défendre, d'être là, de décrocher le podium, mais c'est la course. C'est sûr qu'on méritait un podium mais ils ont mieux fait les choses, donc ils le méritaient plus que nous."

 

Márquez estime que la physionomie de sa course, en étant en position de chasseur durant la plus grande partie de l'épreuve, l'a contraint à trop solliciter son pneu arrière et a l'a mis en position de faiblesse face à Bezzecchi et Marini : "J'étais foutu. Quand tu ouvres les gaz et qu'ils peuvent prendre quelques mètres... Ils ont été intelligents d'attendre parce qu'ici, avec l'aspiration tu peux beaucoup économiser le pneu arrière."

"J'étais seul à essayer de revenir sur Binder comme un fou. Je n'ai pas pu le faire mais c'est comme ça, c'est la course. Parfois, tu prends des risques et tu en profites, et parfois non. C'était comme ça aujourd'hui mais c'est de l'expérience pour l'avenir. Je suis super content du travail fait durant tout le week-end."

Deux semaines après son succès en course sprint à Silverstone, Álex Márquez a en effet encore une fois été dans le bon rythme à chaque moment clé à Spielberg : "Je suis très content [des performances]. Je ne suis pas super heureux parce que j'ai perdu le podium mais je suis très content du travail qu'on a fait ce week-end. On était cinquièmes sur la grille, quatrièmes [en course sprint], encore cinquièmes [dimanche]."

"C'est ce qu'il nous faut pour prendre de l'expérience sur la moto, comprendre la situation, apprendre des choses pour que ça ne se reproduise pas. On a perdu une opportunité mais je suis plutôt content parce que je me suis donné à 100%."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Quartararo veut que Yamaha prenne des risques avec sa moto 2024
Article suivant Privé du podium par ses départs, Viñales attend une réaction d'Aprilia

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France