Petrucci visera le Dakar s'il perd sa place chez Tech3

Danilo Petrucci espère continuer à piloter la KTM de Tech3 en 2022, mais si l'équipe française ne le conserve pas, il se tournera vers le Dakar. L'Italien exclut une reconversion en WorldSBK.

Petrucci visera le Dakar s'il perd sa place chez Tech3

Arrivé dans le giron de KTM cette année après six saisons à piloter des Ducati, Danilo Petrucci n'a aucune certitude de conserver son guidon en 2022. Brad Binder et Miguel Oliveira vont rester dans le team officiel et chez Tech3, qui l'a accueilli cette saison, le seul pilote confirmé à ce jour est Remy Gardner, leader du Moto2, le favori pour la dernière place libre étant Raúl Fernández, déjà coéquipier de Gardner cette année.

Même si KTM n'a pas activé l'option de renouvellement de son contrat expirant fin mai, Petrucci conserve ses chances chez Tech3 et espère convaincre ses patrons mais en parallèle, il commence à songer à une reconversion. L'Italien a découvert la compétition moto à travers le motocross et il s'est tourné tardivement vers le circuit, à l'âge de 15 ans. Si l'aventure en MotoGP devait s'arrêter en fin d'année, il pourrait encore donner une nouvelle orientation à sa carrière en se lançant dans le rallye-raid, avec le Dakar comme principal objectif.

"Depuis longtemps, je songe à changer totalement, parce que j'ai eu une carrière unique, je veux faire du rallye et je veux essayer ça parce que je suis assez bon en off-road", a déclaré Petrucci dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com. "J'ai déjà testé la navigation et disons que si je ne peux pas être plus rapide, au moins je peux rouler plus longtemps. Je veux essayer, je suis plutôt âgé pour le MotoGP mais pas pour le rallye-raid et j'ai encore le temps d'apprendre. On verra de quoi l'avenir sera fait."

Lire aussi :

Les qualités requises sur le Dakar sont très différentes de celles pour briller en MotoGP mais Petrucci estime avoir déjà prouvé sa polyvalence : "C'est sûr qu'il y a 15 ans, personne ne m'aurait cru, parce que tous ceux qui m'ont donné la possibilité de piloter une moto en Superstock disaient 'Non, tu es trop grand pour la compétition sur circuit'. Quinze ans plus tard, j'ai gagné en MotoGP, donc je peux peut-être encore changer et créer la surprise."

Cette reconversion n'est cependant pas la priorité de Danilo Petrucci à ce jour et son désir reste d'obtenir l'unique place restante chez Tech3 en 2022, mais il a aussi conscience que les deux top 10 décrochés depuis le début de la saison ne sont pas suffisants pour mériter une prolongation. Si KTM et Tech3 décident de se séparer de lui, Petrucci devrait quoi qu'il arrive s'éloigner des circuits, n'envisageant ni un transfert chez une autre marque ni un départ en WorldSBK, où sa grande taille pourrait être encore plus pénalisante.

"Avant tout, je veux être performant avec KTM et rester aussi longtemps que possible avec eux parce qu'ils m'ont offert une grosse opportunité. De l'autre côté – et mon honnêteté est ma plus grande qualité et mon plus gros défaut – disons que je suis le premier à comprendre que si je ne suis plus performant, que je ne prends pas de plaisir, ce n'est bon ni pour moi ni pour KTM."

"Je n'ai parlé à personne en MotoGP parce que si je reste en MotoGP, je veux rester chez KTM. Ensuite, je n'ai pas eu de discussion en Superbike parce que le problème de ma taille et de mon poids serait peut-être encore plus gros. Ce n'est pas une chose que je veux essayer."

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Márquez domine, Quartararo deuxième malgré une chute

Article précédent

EL1 - Márquez domine, Quartararo deuxième malgré une chute

Article suivant

Lecuona ne retournera pas en Moto2 si Tech3 ne le prolonge pas

Lecuona ne retournera pas en Moto2 si Tech3 ne le prolonge pas
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021