Ducati mise sur la météo pour faire mieux qu'en 2020 au GP d'Aragón

À la peine sur cette piste en 2020, Jack Miller et Pecco Bagnaia ont bon espoir d'être plus performants au Grand Prix d'Aragón cette année.

Ducati mise sur la météo pour faire mieux qu'en 2020 au GP d'Aragón

Les pilotes Ducati retrouvent un circuit sur lequel ils ont été en grande difficulté en 2020, lors de deux week-ends de course marqués par des températures très fraîches. Passés du team Pramac à l'équipe l'officielle cette année, Jack Miller et Pecco Bagnaia s'attendent à être plus performants, grâce à des conditions plus estivales. Seulement neuvième de la première course l'an passé, Miller n'avait même pas vu la fin du premier tour de la seconde après avoir été mis hors course par Brad Binder.

L'Australien préfère se souvenir de sa troisième place conquise il y a deux ans et y voit le signe de bonnes performances ce week-end. "Je pense qu'on a une moto vraiment plus constante cette année, si on regarde les performances sur chaque circuit", a rappelé le pilote Ducati en conférence de presse, après avoir déjà évoqué des progrès dans l'agilité de sa machine à Silverstone. "Je pense qu'on est bien placés avant ce Grand Prix mais on ne sait jamais avant les EL1."

"Il fait beaucoup plus chaud que l'an dernier. Ça ressemble plus à un GP d'Aragón que l'an dernier. On était sur le podium en 2019. L'an dernier, les deux courses ont été choquantes : je n'ai même pas fini la deuxième en chutant au virage 2. J'espère qu'on va renverser la situation cette année. Il reste six courses, on est cinquièmes au championnat. On va tout faire pour prendre plus de points."

Lire aussi :

Pecco Bagnaia va de son côté chercher ses premiers points en Aragón dans la catégorie MotoGP. Seulement 16e en 2019, l'Italien a chuté dans la première course l'an dernier, avant d'être stoppé par un problème sur son moteur le week-end suivant. Il se repose aussi sur les performances de la Desmosedici les années précédentes et sur les progrès effectués cette saison.

"Ces dernières années, c'était une bonne piste pour Ducati, mais l'an dernier on a beaucoup souffert à cause des conditions", a souligné Bagnaia. "[Johann] Zarco a été le seul à avoir un bon week-end mais il a fini cinquième. C'était un bon résultat mais pas exceptionnel, mieux que les autres Ducati mais ce n'était pas un succès pour [la marque]."

"Me concernant, j'ai eu beaucoup de mal avec les conditions mais aussi parce que je suis tombé deux fois dans des freinages en ligne droite. Ces chutes font beaucoup perdre en confiance et c'était dur d'attaquer pour moi. Quand il fait 8°C, ce n'est pas facile, et encore plus pour moi parce que j'avais un peu de mal à faire chauffer le pneu avant."

"Je pense que ça a changé cette année. Je n'ai plus jamais eu ce problème, je peux pousser plus fort en entrée [de courbe]. À Silverstone et au Mans, il faisait froid et j'ai été rapide dès le premier tour. Ce n'est pas un problème comme l'an dernier. Je sens que ça sera différent cette année, parce qu'il fait 30°C. C'est un gros changement."

Et même s'il ne semblait plus croire en ses chances de titre après le GP de Grande-Bretagne, Bagnaia assure maintenant qu'il ne lâchera rien : "Tant que je verrai que c'est mathématiquement possible, j'essaierai. Je vais essayer d'être performant lors des six dernières courses. On ne perdra jamais notre ambition de victoire. Ça ne sera pas facile mais on va essayer, c'est sûr".

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Soulagé d'avoir quitté Yamaha, Viñales sent moins de poids chez Aprilia

Article précédent

Soulagé d'avoir quitté Yamaha, Viñales sent moins de poids chez Aprilia

Article suivant

EL1 - Marc Márquez dominateur grâce à son pneu tendre

EL1 - Marc Márquez dominateur grâce à son pneu tendre
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021