Morbidelli se positionne pour un transfert vers VR46

Membre de la VR46 Riders Academy, Franco Morbidelli lorgne sur la Ducati libérée par Marco Bezzecchi dans l'équipe dirigée par Valentino Rossi. Une option qui l'attire bien plus que l'idée de rester chez Pramac pour y piloter une Yamaha.

Franco Morbidelli, Pramac Racing, Valentino Rossi

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À l'heure où pratiquement tous les pilotes encore à la recherche d'une moto semblent ouverts à discuter avec toutes les équipes à qui il reste un ou deux guidons libres, Franco Morbidelli se trouve dans une situation plutôt incongrue. Passé dans le groupe Ducati cette année après une fin de partenariat compliquée avec Yamaha, voici que son équipe, le team Pramac, rompt des liens de 20 ans avec le constructeur italien pour rejoindre Iwata.

On peut difficilement imaginer Morbidelli remonter sur la M1 et, en effet, le pilote a lui-même avoué sans beaucoup de détours que cette perspective ne le tentait pas vraiment. Lorsqu'il lui a été demandé vendredi, après l'officialisation de ce partenariat, s'il aurait envie de rester chez Pramac, Morbidelli a répondu : "À l'heure actuelle, je n'en suis pas sûr."

"En tant que professionnel, il faut réagir à tout ce qui se présente à vous, en particulier dans la situation qui est la mienne actuellement. Oui, je suis bien mais je ne fais plus partie des top pilotes. Je travaille vers le fait de redevenir un top pilote mais je n'y suis pas encore, alors quand on est dans cette situation, il faut prendre beaucoup d'autres choses en considération."

"OK, il y a les opportunités qui se présentent, mais à l'heure actuelle je suis vraiment concentré sur le présent et je me trouve très bien avec Ducati, alors… Le présent est beau et le futur s'annonce beau aussi parce que je reviens à une vitesse de pointe", a-t-il ajouté.

S'il a conscience qu'il n'est pas le cheval sur lequel beaucoup voudront miser compte tenu des problèmes auxquels il a été confronté ces derniers mois, Morbidelli sait aussi qu'il commence à bien mieux sentir la Ducati. La meilleure option pour lui ne serait-elle donc pas de rester sur une Desmosedici dans l'espoir de capitaliser sur ce travail ?

Il faut croire que l'idée a bel et bien fait son chemin, car lorsqu'il lui a été demandé si la place libérée par Marco Bezzecchi chez VR46 l'attirait, le pilote italien s'est montré beaucoup plus enthousiaste qu'à l'évocation de l'option Pramac : "Oui… Oui, oui. La Ducati est une super moto, la meilleure de la grille. Avec le fait que Marco parte et laisse une place chez Ducati, il est certain que ça apparaît comme un super endroit dans lequel être à l'heure actuelle."

Franco Morbidelli en passe de remplacer Marco Bezzecchi chez VR46 ?

Franco Morbidelli en passe de remplacer Marco Bezzecchi chez VR46 ?

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Voilà qui est dit, et qui fait sens avec le soutien que VR46 apporte à celui qui a été le premier de l'Academy chapeautée par Valentino Rossi à passer en MotoGP, après son titre en Moto2. Il y a quelques heures seulement, Pablo Nieto, team manager de VR46, jugeait Morbidelli "très intéressant" pour son équipe.

"Franco a obtenu de très bons résultats par le passé, c'est un pilote de l'Academy. Nous savons qu'il peut faire du très bon travail, c'est le cas cette année et il s'améliore de course en course. Franky est un pilote que nous connaissons très, très bien. Il n'a jamais travaillé avec nous dans l'équipe alors ça pourrait aussi être une option pour le team", avait expliqué le responsable, sachant par ailleurs que VR46 devrait aligner deux Ducati identiques à celle de l'équipe d'usine, dont une réservée à Fermín Aldeguer.

Retrouver le podium et la victoire

Vice-champion en 2020, Morbidelli veut avant tout montrer qu'il n'est pas fini. "La chose principale que je voudrais, c'est recommencer à gagner. Il y a du travail à faire, je ne connais pas bien cette moto mais elle a un gros potentiel, le potentiel de gagner, et je dois réussir à combler mon retard d'expérience le plus vite possible pour recommencer à gagner. C'est ça que je veux le plus", explique celui qui a frôlé le pire dans une chute en janvier."

Jeudi, tout en jugeant son avenir "incertain", l'Italien soulignait vouloir rester concentré sur ce que l'on attend de lui : "Je suis très concentré sur la piste. Je suis très concentré sur le présent. Je pilote aujourd'hui une Ducati et j'essaye de recommencer à faire des podiums et à gagner des courses. Cela requiert beaucoup de concentration. Pour ce qui est du reste, [le management de] VR46 y pense déjà très bien."

"Je préfère rester concentré sur la piste et les résultats. On se rapproche du podium. Le plus tôt on l'obtiendra, mieux ce sera. On en est très proches mais on n'y est pas encore, alors d'abord il faut y arriver et ensuite on verra. Si je suis sur le podium et parmi les premières places, j'aurai plus de temps et d'énergie pour me concentrer sur le marché et toutes ces choses-là. Pour le moment, ça n'est pas le cas", ajoutait-il à la veille des premiers essais du GP des Pays-Bas.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pramac rêve de Iannone et songe à Di Giannantonio pour 2025
Article suivant Pramac sera la "seconde équipe d'usine" de Yamaha en 2025

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France