Albon : "J'avais vraiment l'impression de pouvoir gagner"

Alexander Albon peinait à dissimuler sa déception après son accrochage avec Lewis Hamilton au Grand Prix d'Autriche.

Rapidement devenu le seul à porter les espoirs de Red Bull Racing à domicile en raison de l'abandon prématuré de son coéquipier Max Verstappen, Alexander Albon a bien cru être en mesure de rafler la mise en Autriche. Profitant de l'intervention de la voiture de sécurité en fin de course, le Thaïlandais a chaussé les pneus tendres tandis que les Mercedes sont restées en piste avec les gommes dures. Lancé à l'assaut des leaders, il savait qu'il devait agir vite pour faire fructifier son avantage pneumatique, ce qu'il a fait en essayant de dépasser Lewis Hamilton dès la relance de la course. Mais les deux hommes se sont accrochés, dans un scénario rappelant en partie celui du Grand Prix du Brésil 2019. 

Lire aussi :

Comme à Interlagos, Hamilton a été pénalisé de cinq secondes, mais pour Albon le mal était fait : reparti en fond de peloton, il a ensuite abandonné et vu ses espoirs de victoire s'évanouir. Un succès auquel il croyait pourtant dur comme fer. 

"J'avais vraiment l'impression de pouvoir gagner cette course", lâche-t-il au micro de Sky Sports avec beaucoup d'amertume. "C'est Mercedes qui avait le rythme aujourd'hui mais les gars ont fait un excellent travail avec la stratégie et franchement, quand je me suis arrêté, je ne savais pas où nous étions en piste. Dès que tout s'est joué, nous semblions en position de force et je savais qu'ils [les Mercedes] avaient les pneus durs, qu'il fallait que je double dans les cinq premiers tours [du relais]. J'étais confiant et la voiture se comportait bien en fin de course. Mais c'est comme ça."

"Je ne dirais pas que ça fait plus mal, mais j'ai le sentiment qu'au Brésil c'était davantage du 50-50. Cette fois, j'ai l'impression que j'étais passé et je me concentrais déjà sur Bottas. Le contact est arrivé tard. Il y a toujours un risque en dépassant par l'extérieur, mais j'ai laissé autant d'espace que possible. J'étais à la limite et je savais que tant que je laissais toute la place, c'était à lui de voir s'il voulait que l'on s'accroche ou non."

Hamilton déplore "un scénario malheureux"

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11 EQ Performance

Sanctionné pour cet accrochage, Hamilton a accepté sans broncher cette deuxième pénalité du week-end, après celle subie sur la grille de départ à moins d'une heure du début de la course. Deuxième sur la ligne, le sextuple Champion du monde rétrograde ainsi au quatrième rang, concluant un premier week-end qu'il entend mettre rapidement derrière lui. 

"La course est terminée et j'ai juste envie d'aller de l'avant", assure-t-il. "Ça n'a pas été un grand week-end pour moi et je crois qu'hier, c'était entièrement ma faute. C'était un peu bizarre aujourd'hui, pour se préparer, d'apprendre soudainement la pénalité, mais c'est comme ça et ça ne m'a pas déstabilisé, ça m'a juste encouragé à essayer de piloter du mieux possible. J'ai le sentiment que c'est ce que j'ai fait, j'avais un excellent rythme pour rattraper Valtteri [Bottas]. C'est vraiment un scénario malheureux avec Alex, j'ai du mal à croire que l'on se soit encore retrouvé comme ça mais j'ai vraiment le sentiment que c'est un incident de course. J'ai pris une pénalité qu'ils estiment que je mérite, alors je vais de l'avant."

partages
commentaires
Leclerc s'offre un miracle : "C'est un peu comme une victoire"

Article précédent

Leclerc s'offre un miracle : "C'est un peu comme une victoire"

Article suivant

Norris "fier" de McLaren après un podium gagné dans les derniers tours

Norris "fier" de McLaren après un podium gagné dans les derniers tours
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021