Formule 1 GP d'Autriche

Hamilton : "J'ai été à chier tout le week-end"

Lewis Hamilton a dressé un constat sans appel au sortir d'un nouveau Grand Prix décevant, jugeant avoir été "globalement lent" et que cette situation n'était "pas acceptable".

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team

Quatrième de la course du Grand Prix d'Autriche 2024 de F1, après avoir été sixième du sprint la veille, Lewis Hamilton n'a pas connu une épreuve des plus calmes. Si le départ avait été plutôt bon puisqu'il l'avait placé en situation de pouvoir attaquer George Russell - ce qu'il a fait avant que son équipier ne réplique -, le septuple Champion du monde a reçu l'ordre de laisser passer Carlos Sainz alors qu'une enquête avait été lancée pour savoir s'il avait tiré avantage de son passage hors piste pour dépasser l'Espagnol.

Par la suite, coincé derrière la Ferrari et victime de dégâts sur sa Mercedes, Hamilton a fauté en franchissant la ligne blanche à l'entrée des stands, ce qui lui a valu cinq secondes de pénalité, observées lors de son second passage par les stands. Il naviguait en sixième position, à quasiment 20 secondes d'Oscar Piastri, quand Max Verstappen et Lando Norris se sont accrochés au 64e tour ce qui lui a finalement permis de terminer quatrième pendant que Russell l'emportait.

"C'était assez choquant [de mon côté], mais je suis très heureux pour l'équipe", a-t-il déclaré à Sky Sports F1 après la course. "Tout le monde à l'usine a travaillé très dur cette année pour obtenir un tel résultat. Alors toutes mes félicitations à l'équipe et à George, c'est amplement mérité."

Lire aussi :

Quand il a été plus précisément interrogé sur ce qu'il entendait par "choquant", il a répondu : "C'est juste moi. J'ai été à chier tout le week-end. Ce n'est pas faute d'avoir essayé mais [j'ai] juste [été] globalement lent et ce n'est tout simplement pas acceptable."

"J'ai subi quelques dégâts sur la voiture, je pense que Sainz et moi nous sommes touchés", a-t-il ajouté, la Mercedes ayant effectivement affiché dans le parc fermé des dégâts visiblement liés à une collision avec notamment un trou dans le ponton. "Il y a une marque sur le côté de la voiture, c'est pourquoi je suis sorti large dans le virage 1. Mais quoi qu'il en soit, félicitations à George. Il y a des jours comme ça."

Interrogé sur la course de Hamilton, le directeur de l'écurie Toto Wolff a indiqué : "Oui, c'était l'un de ses mauvais jours. Un départ plutôt correct et puis le virage 1 au tour 1, rendre la position était plutôt sévère. Mais il était clair que nous n'aurions pas eu une pénalité de 10 secondes si nous ne l'avions pas fait. C'est à ce moment-là que la spirale s'est enclenchée."

"Il a attaqué très fort en entrant [aux stands], vous avez pu voir à quel point il a attaqué, il a perdu l'arrière et la pénalité suivante est arrivée", a-t-il ajouté. "En plus de cela, nous avons eu des dégâts au plancher à cause du vibreur, ce qui, je suppose, est le cas de la plupart des gens, mais les siens étaient très prononcés. Il y avait deux dixièmes et demi dans les pièces qui se sont cassées sur le vibreur. Donc, il n'y a pas de raison d'être fâché ou contrarié à ce sujet."

VIDÉO - Red Bull dévoile sa livrée spéciale pour SIlverstone

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Red Bull dévoile une livrée spéciale pour Silverstone
Article suivant Adidas devrait débarquer en F1 chez Mercedes

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France