Réactions
Formule 1 GP d'Autriche

Piastri frustré par l'annulation "embarrassante" de son chrono

Initialement auteur du troisième temps des qualifications, Oscar Piastri a finalement été rétrogradé en septième place après l'annulation de son dernier tour lancé pour dépassement des limites de piste entre les virage 6 et 7. Une situation qui frustre l'Australien.

Oscar Piastri, McLaren MCL38

Après sa seconde place lors du sprint de la mi-journée, Oscar Piastri semblait s'être à nouveau mis dans la situation de terminer dans le top 3 ce dimanche en signant le troisième temps de la Q3. Las, l'Australien a dû constater que son chrono de 1'04"786 était annulé, le faisant alors retomber en septième place seulement.

La raison ? Un dépassement de quelques centimètres de la limite de piste à la sortie du virage 6, qui a eu le don de frustrer Piastri, surtout dans le contexte où des modifications importantes ont été faites dans les deux derniers virages pour que ces questions soient en partie réglées après la débâcle de 2023 : "Pour moi, c'est embarrassant", a-t-il déclaré à la presse après la séance. "Nous faisons tout ce travail pour les limites de la piste, nous mettons du gravier à certains endroits et..."

Je ne sais pas pourquoi ils ont dépensé des centaines de milliers, voire des millions, pour modifier les deux derniers virages alors qu'il y a toujours des virages où l'on peut sortir de la piste.

"Je veux dire, je ne suis même pas sorti de la piste. Je suis resté sur la piste et [c'était] probablement mon meilleur virage 6 et il a été effacé. Je ne sais pas pourquoi ils ont dépensé des centaines de milliers, voire des millions, pour essayer de modifier les deux derniers virages alors qu'il y a toujours des virages où l'on peut sortir de la piste", a-t-il lancé, frustré, avant de se montrer résigné : "Quoi qu'il en soit, tous les autres sont restés sur la piste, pas moi. C'est comme ça."

VIDÉO - Verstappen signe la pole au GP d'Autriche

Interrogé sur le sens qu'il donnait au mot "embarrassant", il a ajouté : "Pour moi, c'est probablement le meilleur virage 6 que j'ai pris. J'étais à la limite de la piste, je pense que c'est ce que tout le monde veut voir. Encore une fois, nous avons fait tellement d'efforts pour nous débarrasser de ces problèmes... Il n'y a aucune raison pour que ce virage soit un problème pour les limites de la piste. Surtout si vous restez sur la piste, comme je l'ai fait. Ou, [que vous n'allez] pas dans les graviers."

"Donc, oui, comme je suis le seul à qui cela est arrivé, je suis probablement plus virulent à ce sujet en ce moment. Mais je pense que c'est embarrassant de nous voir pousser jusqu'à la limite de ce que nous pouvons faire alors que si je suis 1 cm plus loin, je suis dans les graviers et j'ai complètement gâché mon tour de toute façon."

Quoi qu'il en soit, ce départ depuis la septième place sur la grille est évidemment un problème pour Piastri qui se retrouve derrière les Mercedes et les Ferrari, sur un tracé où des trains peuvent vite se former : "Je pense que Ferrari et Mercedes sont très proches de nous et Max avait l'air d'être sur une autre planète lors de cette séance. Nous ferons de notre mieux, évidemment, mais nous avons vu dans le sprint que les pneus surchauffaient très rapidement. Donc, oui, cela rend la vie très difficile, mais nous ferons de notre mieux."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Esteban Ocon : "C'était clairement plus compliqué"
Article suivant Hamilton : Red Bull va plus vite de 12-13 km/h dans les virages rapides

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France