Réactions
Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Une séance mitigée pour Hadjar avec Red Bull à Silverstone

L'apparition d'Isack Hadjar avec Red Bull lors des EL1 du Grand Prix de Grande-Bretagne ne s'est pas faite sans accroc !

Isack Hadjar, Red Bull Racing RB20

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

En façade, la séance dont a bénéficié Isack Hadjar au volant de la Red Bull de Sergio Pérez lors des EL1 du Grand Prix de Grande-Bretagne n'a pas grand-chose de reluisant. Néanmoins, il faut garder en tête que le jeune Français n'a finalement déroulé qu'un programme de 15 tours, et qu'il a commis deux petites erreurs qui ne lui ont pas permis d'exploiter de manière optimale le pneu le plus tendre au moment de signer un véritable chrono.

"Le freinage et les hautes vitesses dans la RB20 sont tout simplement d'un autre niveau", a-t-il commenté après son roulage. "Mes derniers EL1 remontaient à Abu Dhabi et le kilométrage avait été limité, donc c'était incroyable de rouler sur ce circuit emblématique et rapide de Silverstone. Les conditions étaient plutôt bonnes et entièrement sèches. On attendait un peu d'humidité mais l'adhérence était en fait très bonne, c'était surprenant."

Du côté de l'écurie de Milton Keynes, on assure que cette séance n'avait de toute manière rien d'une quête de performance. Ainsi, Helmut Marko fait peu de cas du 19e chrono finalement enregistré par Isack Hadjar, qui a également connu un moment très chaud avec Lando Norris en gérant mal le trafic. Il a écopé d'un avertissement des commissaires, qui ont également infligé une amende à Red Bull.

"Il a d'abord fait deux runs de tests aéro, puis un autre pour quelque chose qui était lié à la suspension", explique Helmut Marko, interrogé par Motorsport.com. "Il n'a pas pu utiliser le pneu tendre donc ce n'était pas une séance de performance du tout. Malheureusement, il n'a pas vu Norris, mais une amende de 20 000 euros, c'est sévère, c'est ce qu'il gagne sur l'année."

Le conseiller de Red Bull ne manque pas de souligner que peu de temps après, Isack Hadjar a réintégré le cockpit de sa F2 et qu'il a signé la pole position. "Je sais qu'il est bon, et toute la malchance qu'il a rencontrée en F2 cette année est incroyable", assure l'Autrichien. "Sans ces problèmes, il aurait 40 ou 50 points d'avance."

Reste à savoir quel place prendra le pilote français dans l'esprit des dirigeants de Red Bull quand viendra le moment de réfléchir à l'année prochaine, et tandis qu'un baquet n'est pas encore attribué chez Visa Cash App RB. "Nous avons dit que l'on se réunirait après la trêve estivale pour voir quels seront nos plans et quelles décisions seront prises", rappelle sobrement Helmut Marko.

Propos recueillis par Ronald Vording

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le programme du GP de Grande-Bretagne F1 2024
Article suivant Ça brûle entre Newey et Aston Martin... mais il faudra attendre !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France