Formule 1 GP d'Autriche

Wolff a failli déconcentrer Russell avec un message radio "stupide"

Toto Wolff, le directeur de l'écurie Mercedes, n'était pas fier d'avoir failli déconcentrer son pilote George Russell lors d'un message radio au timing mal choisi, alors que le Britannique allait s'emparer de la première place au GP d'Autriche.

George Russell, Mercedes F1 W15

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

La tension était à son comble lors des derniers tours du Grand Prix d'Autriche. Alors que la bataille pour la première place faisait rage entre Max Verstappen et Lando Norris, les deux hommes s'étaient déjà affrontés au 63e tour, avant d'aller au contact lors de la boucle suivante. Après une attaque à l'extérieur au freinage du virage numéro 3, Norris était touché par la Red Bull, dont le pneu arrière gauche crevait instantanément, la McLaren connaissant le même sort au niveau de son pneu arrière droit.

Dans le garage Mercedes, on a tout de suite compris que George Russell, alors troisième à 15 secondes des deux hommes, allait pouvoir profiter de la situation pour s'emparer de la tête de la course. Dans son enthousiasme, Toto Wolff lâchait à la radio à son pilote : "George, tu peux gagner cette course !" Mais le dirigeant autrichien, dans son euphorie, alertait le Britannique alors que ce dernier s'apprêtait à aborder le même virage numéro 3, et naviguait à plus de 320 km/h avant d'aborder le freinage le plus appuyé et le plus délicat du circuit autrichien.

Sur le coup, Russell lâchait à son directeur d'écurie, qui l'a déconcentré une fraction de seconde : "Laisse-moi piloter, p…ain !!!", avant de passer ses adversaires au ralenti un peu plus loin. Après la course, George Russell, qui a remporté son deuxième succès en F1 depuis le Grand Prix du Brésil 2022, est revenu sur sa victoire, mais aussi sur l'intervention de Toto Wolff, qui a bien failli le déstabiliser.

Toto Wolff et George Russell ont pu célébrer leur première victoire depuis le GP du Brésil 2022.

Toto Wolff et George Russell ont pu célébrer leur première victoire depuis le GP du Brésil 2022.

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

"Le rythme était élevé", explique le pilote anglais, qui s'est imposé devant la McLaren d'Oscar Piastri et la Ferrari de Carlos Sainz. "Le problème que j'ai eu, c'est que Lewis m'a attaqué au début de la course. Mais une fois que je l'ai dépassé, j'ai pris un peu d'avance sur Carlos. Je savais qu'Oscar serait rapide, et il est sorti de nulle part vers la fin de la course."

"Avec ces pneus durs, c'était assez difficile pour moi. Et soudain, Toto m'a crié dans les oreilles : 'Tu peux gagner !'. Et j'ai failli me crasher quand il m'a crié dans les oreilles, il a crié tellement fort, mais je pense que cela montre la passion que nous partageons tous. Il est évident que ces deux dernières années ont été difficiles pour nous, alors c'est génial d'être de retour sur la première marche du podium."

De son côté, Toto Wolff, qui a célébré la première victoire de Mercedes depuis le Brésil 2022, a reconnu que le timing de son intervention avait été mal choisi, et qu'il n'avait pas regardé où se trouvait Russell au moment de son message radio.

"Je pense que je connais assez bien les pilotes, et ce dont ils ont parfois besoin, pour être encouragés ou recentrés, car je passe beaucoup de temps avec eux", a commenté Wolff. "Je pense connaître leur psychologie. Mais c'est la chose la plus stupide que j'ai faite en 12 ans chez Mercedes. J'aurai toujours honte de ça, car on doit regarder où se trouve le pilote lorsqu'on lui adresse un message. On ne le fait pas au moment d'un freinage ou dans les virages à haute vitesse."

"Mais je n'ai pas regardé sur le GPS où il se trouvait. J'ai juste vu ces deux-là [Verstappen et Norris] s'accrocher, et c'est quelque chose que nous avions anticipé. J'ai appuyé sur le bouton [de la radio] avec émotion et j'ai dit 'nous pouvons gagner'. J'aurais pu l'éliminer [de la course] avec ce message. Imaginez ce que l'on aurait ressenti ! Je suis émotif. J'aime que nous réussissions et j'aime voir Lewis [Hamilton] et George réussir, mais je me suis laissé emporter par la situation. Je crois que c'est ce qu'il a dit après coup. Mais sérieusement... c'est embarrassant."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Red Bull déplore de n'avoir pas averti Verstappen de l'enquête sur Norris
Article suivant Haas ne "s'attendait pas" à être compétitif face à Pérez

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France