Formule 1 GP d'Espagne

Pourquoi Mercedes pense être encore plus proche de Red Bull/McLaren

Après avoir vu les Mercedes terminer une nouvelle fois aux troisième et quatrième rangs lors du Grand Prix d'Espagne, Toto Wolff estime que Lewis Hamilton aurait pu logiquement terminer plus proche des deux premiers, Max Verstappen et Lando Norris.

George Russell, Mercedes F1 W15, leads Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

George Russell, Mercedes F1 W15, leads Sir Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Les Mercedes avaient signé leur retour aux avant-postes à Montréal, où George Russell a réalisé la pole position, avant de terminer la course au troisième rang devant son équipier Lewis Hamilton. Au Grand Prix d'Espagne, les deux pilotes ont terminé aux mêmes positions, Hamilton devançant cette fois Russell pour décrocher son premier podium de la saison.

Pour autant, un gouffre semble encore séparer les W15 des Red Bull et des McLaren, Lewis Hamilton ayant franchi la ligne avec une quinzaine de secondes de retard sur Lando Norris, qui n'était lui-même séparé que de deux secondes du vainqueur Max Verstappen.

Pourtant, Toto Wolff, le directeur de l'écurie Mercedes, veut nuancer les choses et relativiser l'écart apparent séparant ses monoplaces des deux formations de pointe. Il estime que le septuple Champion du monde aurait pu intrinsèquement terminer plus proches des deux pilotes les plus en vue du moment, qui se livraient alors une féroce bataille en tête, alors que Hamilton roulait esseulé, et sans pression, protégé par un Russell chaussé de gommes dures qu'il devançait de près de cinq secondes en piste.

"Quand vous regardez où on termine, il est évident que George avec des gommes durs, c'était la mauvaise stratégie", a expliqué le dirigeant autrichien. "Il est clair que c'était une erreur de l'équipe, et nous avons eu de surcroît un arrêt plutôt lent, de trois secondes. Mais si vous regardez où était Lewis, 15 secondes derrière les leaders, en considérant le rythme qu'il avait sur la fin, on peut tabler sur 10 secondes [d'écart], c'est beaucoup plus proche."

Lire aussi :

"Max et Norris ne se retenaient pas [d'attaquer lors des derniers tours]. Alors oui, c'est une raison d'être prudemment optimiste, et de penser que nous sommes beaucoup plus proches, et que nous pourrons nous battre."

Alors que Red Bull, McLaren et Ferrari semblaient évoluer un cran au-dessus de Mercedes il y a encore quelques semaines, les deux premières citées se sont désormais détachées de la Scuderia en performances pures, pendant que Mercedes est revenu au niveau de Ferrari, qui a connu deux derniers Grands Prix compliqués.

"La McLaren avait l'air très rapide", a poursuivi Wolff. "À quel point ? Je pense que Max a toujours un petit quelque chose en plus et on peut voir qu'il fait la différence. Il n'y a pas grand-chose entre ces deux-là [Verstappen et Norris] en ce moment. Ils établissent définitivement la référence."

La différence s'est surtout faite en fin de course, alors que Verstappen, Norris et Hamilton étaient tous les trois chaussés de pneus tendres. Et, alors que le pilote McLaren était proche de ses rivaux en termes de performance lors des premiers relais, c'est en fin de course que l'écart s'est creusé.

"Je pense que ce que vous avez vu [lors des qualifications et de la course], c'est que l'écart est probablement d'environ trois dixièmes [sur un tour] avec ces deux-là", a continué Wolff. "C'est ce qui nous manque. Si nous parvenons à combler cet écart, en gardant à l'esprit qu'ils ont également apporté des améliorations à la voiture, je pense que nous pourrons alors nous battre pour la victoire. Mais ce n'est pas encore gagné."

Propos recueillis par Frederik Hackbarth

VIDÉO - Le résumé du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Bearman veut rester à l'écart des spéculations pour 2025 : "C'est malsain"
Article suivant Nicolas Deschaux quitte la FFSA pour le Circuit Paul Ricard

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France