Quartararo ne se voit pas rester en MotoGP jusqu'à 35 ans

Fabio Quartararo n'a "pas l'intention" de rester en MotoGP jusqu'à ses 35 ans, mais reste admiratif d'Aleix Espargaró, encore performant quelques semaines avant d'atteindre ce cap, et à quelques mois de sa retraite.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Fabio Quartararo dispute déjà sa sixième saison en MotoGP et compte un titre en catégorie reine mais à seulement 25 ans, l'idée de retraite semble loin. Le Français reste le troisième plus jeune pilote du plateau, seuls Raúl Fernández et le rookie Pedro Acosta étant nés après lui, et il a près de dix ans de moins qu'Aleix Espargaró, vétéran du plateau qui fêtera ses 35 ans le mois prochain et prendra sa retraite en fin de saison.

Quartararo estime cependant déjà qu'il ne sera pas capable d'effectuer une carrière aussi longue. L'avenir du Champion du monde 2021 est assuré jusqu'en 2027, échéance de son nouveau contrat signé avec Yamaha en début de saison, et il s'attend à rester pilote jusqu'au cap de le trentaine, mais pense que l'enchaînement des courses, avec des saisons de plus en plus longues, finira par avoir avoir raison de sa motivation.

"Je n'ai pas l'intention de rester jusqu'à 35 ans", a déclaré Quartararo à Crash.net. "Cela fait déjà plus de 20 ans que je suis sur une moto. Même si ce n'était pas en MotoGP, j'ai fait ça toute ma vie. Peut-être qu'en arrivant à 30 ans, je voudrai continuer de plus en plus ! Mais sincèrement, je n'aime pas tous les déplacements."

Ces dernières saisons, Valentino Rossi a roulé en MotoGP jusqu'à l'âge de 42 ans mais ce cas reste isolé. Andrea Dovizioso a continué la compétition à plein temps jusqu'à ses 36 ans, quittant le MotoGP en cours de saison dans une campagne difficile, mais Quartararo se voit pas aller si loin.

Il reste impressionné par la trajectoire de la carrière d'Aleix Espargaró, qui a atteint son meilleur niveau lors de ses dernières années et a prouvé qu'il restait dans le coup à Barcelone, avec le meilleur temps le vendredi et un succès en course sprint le samedi.

"Je pense qu'il est important de savoir quand [s'arrêter]", a souligné Quartararo. "Ce qu'Aleix a fait, annoncer sa retraite et finir premier le lendemain [à Barcelone], je lui tire mon chapeau et je pense que c'est un exemple. Pour moi, c'est la raison pour laquelle je crois que je ne continuerais pas jusqu'à 35 ans."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Rivola ne s'est pas senti trahi par le départ de Viñales d'Aprilia
Article suivant L'agent de Martín compte sur le soutien inchangé de Ducati cette saison

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France