Quartararo ne veut pas que Yamaha bascule ses ressources sur 2027

Fabio Quartararo pense que Yamaha n'a pas d'intérêt à se consacrer totalement au règlement 2027 dès aujourd'hui. Le Français veut voir des progrès au plus vite et perçoit une réaction en interne.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Marc Fleury

Après avoir glissé dans la hiérarchie ces derniers années, Yamaha et Honda ont mis en place d'importantes mesures pour retrouver le sommet. Fabio Quartararo a prolongé avec Yamaha jusqu'en 2026 en étant convaincu par les investissements faits par la marque, illustrés par des recrues en provenance de Ducati ou encore la quête d'un team satellite, et le Français pousse également pour que l'équipe d'essais soit renforcée.

La question de la répartition des ressources risque cependant de se poser assez vite. Le règlement 2027 a été dévoilé et il verra l'arrivée d'une nouvelle génération de motos, avec des moteurs à la cylindrée réduite, une place moins importante accordée à l'aérodynamique et l'interdiction du variateur de hauteur.

Yamaha devra-t-il interrompre le développement sur ces éléments rapidement ? Le constructeur aura-t-il intérêt à concentrer ses efforts sur le nouveau règlement, qui pourrait être une chance de redistribuer les cartes ? Fabio Quartararo ne se pose pas ces questions. Le Champion du monde 2021 pense que, pour le moment, le développement fait sur la moto actuelle reste bénéfique à long terme.

"Je ne pense pas à 2027, mais je sais que Yamaha ne se concentre pas uniquement sur l'année prochaine", a déclaré Quartararo. "Je sais qu'ils se concentrent aussi sur l'avenir mais à l'heure actuelle, je pense qu'il est super important pour nous de nous concentrer sur le présent et sur le futur proche, parce que si on s'améliore maintenant, ça aidera aussi pour l'avenir. C'est ce que Yamaha est en train de faire. Je sais qu'ils travaillent beaucoup."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Signe de cet investissement, tant financier que humain, Yamaha a rapidement programmé une séance d'essais supplémentaire à Valence, permise par les concessions, en profitant de la pause entre les courses du Mugello et d'Assen. Quartararo se réjouit de voir cette réaction, aux effets limités puisque la météo a gâché le roulage.

"Notre manière d'aborder les choses est désormais complètement différente. La course du Kazakhstan a été reportée et ils ont déjà trouvé deux jours de tests pour nous. Et on n'y [est pas allés] juste pour faire des tours. On se fiche de faire des tours ; si j'y vais, c'est pour essayer des choses, et des choses qui se concentrent vraiment sur nos problèmes. C'est ce qu'on fait."

"La quantité de choses qu'on a à tester est énorme et même si c'est difficile, parce qu'évidemment je préfèrerais être en bagarre pour le podium ou la victoire plutôt que pour des positions [lointaines], le travail qu'on mène vise à nous ramener à ces places-là."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lorenzo : "Plus d'excuses pour Márquez" avec la Ducati officielle
Article suivant Ces changements de calendrier lassants pour les pilotes

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France