Quel bouton Hamilton a-t-il activé par erreur et à quoi sert-il ?

Lewis Hamilton a gaspillé une potentielle victoire lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan en appuyant accidentellement sur le "bouton magique" de son volant. Que sait-on justement de ce bouton lié au freinage, et à quoi sert-il ?

Quel bouton Hamilton a-t-il activé par erreur et à quoi sert-il ?

C'est après un énorme blocage de roues au premier virage que Lewis Hamilton a perdu toute occasion de s'imposer au Grand Prix d'Azerbaïdjan et de reprendre la tête du championnat. Parti en première ligne pour ce restart faisant suite au drapeau rouge provoqué par l'accident de Max Verstappen, le Britannique a bloqué ses deux roues avant dès qu'il a pris les freins et a dû tirer tout droit dans l'échappatoire. 

Reparti en fond de peloton, il a immédiatement informé son équipe de ce qu'il pensait être la cause de sa mésaventure : le fameux "bouton magique" utilisé par Mercedes pour le freinage. "Est-ce que j'ai laissé le 'magic' activé ? J'aurais juré l'avoir éteint", a-t-il lancé à la radio. De quel bouton parlait-il et quelle est sa fonction ? Éléments de réponse. 

Le bouton magique

L'on a déjà entendu parler de ce bouton à plusieurs reprises dans les conversations radio, parfois appelé "palette magique". L'an dernier, George Russell l'avait clairement évoqué lorsqu'il avait remplacé Lewis Hamilton pour le Grand Prix de Sakhir. Le "brake magic" est en fait un bouton situé à l'arrière du volant. Il s'agit d'un outil très intelligent pour aider les pilotes à générer rapidement de la chaleur dans les pneus avant.

Lorsque la F1 est entrée dans l'ère hybride en 2014, cela s'est fait avec également à l'esprit le besoin de revoir le système de freinage des monoplaces. En effet, il fallait davantage d'assistance électronique pour la répartition du freinage, étant donné l'importance de la récupération d'énergie via le MGU-K. 

Le système brake-by-wire.

Le système brake-by-wire.

Par conséquent, les équipes ont dû s'habituer à utiliser un système brake-by-wire (ci-dessus) avec des cartographies séparées et créées au sein d'un logiciel pour gérer la répartition du freinage entre l'avant et l'arrière, tout en tenant compte du niveau d'énergie récupérée par le MGU-K. 

Lire aussi :

Alors qu'auparavant la répartition était contrôlée par un levier manuel à l'intérieur du cockpit, ce procédé a été déplacé sur le volant. Le pilote doit sélectionner des options sur des molettes, manipulation que l'on observe régulièrement lorsque la F1 diffuse des images de caméra embarquée. 

Les molettes sur le volant de la Mercedes W12.

Les molettes sur le volant de la Mercedes W12.

Le pilote dispose de quelques outils à cet égard. Chez Mercedes, il y a une molette et deux boutons utilisés sur le volant pour la répartition de freinage (en bleu ci-dessous), et une troisième molette permettant de sélectionner la quantité de frein moteur. 

Une vue d'ensemble du volant de la Mercedes W12.

Une vue d'ensemble du volant de la Mercedes W12.

Le "bouton magique" est toutefois prioritaire sur tout ce qui précède, et appuyer dessus permet de répartir le freinage beaucoup plus vers l'avant que ce qui se fait généralement en conditions de course. ll fait basculer environ 90% du freinage sur l'avant alors qu'habituellement, un pilote sélectionne un niveau situé entre 55 et 60%. Une fois activé, le "bouton magique" est également prioritaire sur la récupération d'énergie du MGU-K. 

On l'actionne de manière à transférer vers les pneus plus de chaleur générée par les freins, afin que les enveloppes atteignent leur fenêtre de fonctionnement plus rapidement que dans un cas de figure classique. Dans le cas de Lewis Hamilton, il a utilisé le "bouton magique" pendant le tour de formation afin de faire monter ses gommes avant en température. 

Le procédé a fonctionné et l'on a d'ailleurs pu s'en rendre compte de manière évidente une fois positionné sur la grille de départ, où de la fumée s'échappait des freins avant pendant qu'il patientait. Une fois arrêté, Hamilton a désactivé le "bouton magique" sur son volant puis s'est préparé pour la procédure de départ. Cependant, au moment de l'envol et alors qu'il faisait l'intérieur à Sergio Pérez, il a appuyé accidentellement sur le "bouton magique", ce qui a de nouveau fait basculer la répartition du freinage excessivement vers l'avant et a provoqué le blocage des roues. 

Les analyses de Mercedes après la course mettront certainement en lumière ce qui fait que le septuple Champion du monde a pu réactiver ce système par inadvertance, ce qui pourrait ensuite conduire à des modifications de l'agencement du volant pour que ça ne se reproduise plus. 

Lewis Hamilton, Mercedes W12, locks up at the restart

partages
commentaires
Alonso : La 10e place aurait été "une trop petite récompense"

Article précédent

Alonso : La 10e place aurait été "une trop petite récompense"

Article suivant

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021