Réactions
MotoGP GP des Amériques

Un "retour à la normale" et au premier plan pour Ducati

Jack Miller a retrouvé de bonnes sensations sur sa moto à Austin vendredi, tandis que Pecco Bagnaia a confirmé celles trouvées en Argentine.

Jack Miller, Ducati Team

Après trois premières courses en dents de scie, les pilotes Ducati semblent enfin capables de décrocher un bon résultat au GP des Amériques, après une première journée d'essais encourageante. Jack Miller n'a été devancé que par Johann Zarco, qui dispose aussi d'une Desmosedici, cinq jours après un GP d'Argentine très difficile pour lui puisqu'il avait beaucoup de mal à composer avec le manque d'adhérence de piste. Les conditions sont bien meilleures à Austin, ce qui a joué en faveur de l'Australien.

"Je suis vraiment satisfait", a déclaré Miller au site officiel du championnat. "La journée et le week-end se déroulent bien pour le moment, la moto fonctionne très bien, la piste est incroyable. C'est un retour à la normale. C'est sûr qu'il y a quelques bosses mais ce sont les caractéristiques de la piste. On n'a pas à s'en inquiéter autant qu'avant. La piste est vraiment unique. Je m'éclate, la moto fonctionne très bien. J'ai pu progresser tout au long de la journée et l'équipe travaille très bien. Je suis très, très content d'avoir eu ces sensations après l'Argentine."

Miller n'a pas véritablement fait de changements sur sa Ducati depuis le week-end atypique de Termas de Río Hondo, faible en enseignements : "J'ai essayé de ne rien retenir du dernier week-end, sincèrement !" a-t-il confié lors de sa rencontre avec les journalistes. "La moto fonctionne assez bien ici, je ne peux pas du tout me plaindre de son fonctionnement. Le week-end dernier était vraiment, vraiment bizarre pour moi et j'essaie de l'oublier. On doit travailler avec l'équipe pour progresser dans les week-ends où on a du mal. Ce week-end, on a été bons immédiatement. Les sensations sont très différentes, on peut prendre les virages sur l'angle, ce qu'on ne pouvait pas faire le week-end dernier."

Bagnaia a remis les choses "en place"

Pecco Bagnaia s'est montré plus discret avec la seconde Ducati officielle, signant le 13e temps en EL1 et le neuvième en EL2, mais il n'a pas fait le tour parfait et préfère surtout se réjouir d'avoir conservé les bonnes sensations sur l'avant qu'il avait trouvées en Argentine.

"Je suis content de ce qu'on a fait [vendredi], je me sens bien", a déclaré le vice-Champion 2021, qui a conservé les "mêmes réglages" que ceux adoptés pendant le warm-up à Termas de Río Hondo. "On est repartis de quelque chose de plus normal. J'ai juste cherché à progresser sur cette piste et les EL2 ont été très bons pour nous."

Pecco Bagnaia

Pecco Bagnaia

"On a fait un bon travail en pneus usés", a-t-il ajouté. "J'ai fait des erreurs en pneus tendres neufs, je suis sorti large au virage 11, mais les sensations sont bonnes. [En EL3], il faudra voir si les changements qu'on aura faits seront bons, on continuera à les tester, et on fera deux time attacks pour essayer d'être dans le top 10."

Bagnaia a bon espoir de rester dans cette dynamique tout au long du week-end : "Franchement, vu comment on a commencé, on voit assez clairement que notre moto fonctionne bien. En EL2, je me suis beaucoup concentré sur le fait de continuer à travailler sur le rythme et je me sens bien. Alors à mon avis, l'objectif devra déjà assurément être de passer en Q2, essayer de figurer sur une des deux premières lignes."

"Ensuite, la course ici est très longue et très difficile pour les pneus, donc il sera très important de travailler dans cette direction, notamment en EL4 [...], et essayer de les gérer le plus possible pour en avoir autant que possible dans les derniers tours." 

Bagnaia ne se sentait pas prêt en début de saison, ayant dû tester trop de pièces pour véritablement prendre ses marques sur la nouvelle Ducati, mais le Turinois semble désormais sur la bonne voie : "Il y a eu du travail pour cela, il nous a fallu remettre un peu tout en place. Au final, je suis content d'être à la quatrième course en ayant retrouvé ces sensations. Commencer en pensant uniquement à améliorer ses sensations dans l'ensemble, cela aide assurément à être mieux préparé, sans devoir aller chercher quelque chose de plus, donc ça nous avantage beaucoup en termes de sensations et d'utilisation des pneus."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent À Austin, la hiérarchie s'inverse entre Viñales et Espargaró
Article suivant Le programme du GP des Amériques MotoGP

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France