MotoGP GP du Qatar

Quartararo est "évidemment inquiet" après le week-end au Qatar

Fabio Quartararo n'a "aucune confiance" pour la suite de sa saison après une entame bien terne au GP du Qatar, mais le Niçois affiche sa volonté de ne pas "se décourager" et veut croire à un rebond en Indonésie.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Les craintes de Fabio Quartararo quant au niveau de Yamaha semblent s'être confirmées à Doha. Dès sa découverte du moteur 2022 à Misano en septembre dernier, il pointait l'absence de progrès sur le quatre cylindre en lignes. Aucune amélioration n'a été constatée au test de Jerez au mois de novembre et Quartararo n'a toujours pas perçu le gain de puissance qu'il jugeait nécessaire au cours des tests de Sepang et Mandalika cet hiver.

Le week-end passé au Qatar a été difficile pour le Français, envoyé en Q1 pour la quatrième fois seulement depuis ses débuts dans la catégorie reine et contraint à un départ en 11e position, piètre résultat qui lui a laissé un sentiment d'impuissance face aux performances de sa M1. Le lendemain, Sa course a été troublée par une pression anormale sur son pneu avant et la moisson a été maigre, avec sept petits points et une modeste neuvième place.

L'an passé, Quartararo a brillé par sa constance au premier plan et dans les 18 courses au programme. Il n'a fait moins bien qu'au Qatar que deux fois, au GP d'Espagne quand son arm-pump l'a fait dégringoler dans le classement et au GP de l'Algarve, conclu sur une chute alors que le titre était déjà acquis et que la Yamaha commençait à montrer certaines limites face à la concurrence.

Les performances affichées dans le premier rendez-vous de la saison 2021 font douter El Diablo de sa capacité à prétendre à une nouvelle couronne mondiale cette saison : "En sachant que l'an dernier, on a gagné les deux courses [avec Maverick Viñales] et que là on a fini assez loin derrière, évidemment je suis inquiet", reconnaît Quartararo. "Je n'ai aucune confiance. On a fait une quatrième ligne, on est passés par la Q1. Je ne peux pas dire que je suis super confiant."

"Je dis tout le temps que je ne suis pas un ingénieur. Mon travail est d'être concentré à 100% sur chaque course, et je donne 100% dans toutes les conditions que je me batte pour la victoire, la cinquième ou la 15e place. C'est sûr que je ferai de mon mieux quelle que soit la position."

Sincèrement, je me fous un petit peu de tout le monde en ce moment. Je regarde plus ce qui m'arrive.

Fabio Quartararo

Le résultat de dimanche était totalement inattendu, entre la victoire d'Enea Bastianini, le podium de Brad Binder et l'avantage de Pol Espargaró sur Marc Márquez. "Je ne pense pas que [le MotoGP] est imprévisible", estime Quartararo, ne voyant pas dans ce classement une hiérarchie incertaine mais le reflet des équipes les plus en forme actuellement : "Je crois que c'est prévisible parce qu'ils ont fait un travail incroyable pendant l'hiver. C'est le résultat de leur gros travail."

Fabio Quartararo

Fabio Quartararo

Dans son malheur, Fabio Quartararo n'a perdu que quatre points sur Marc Márquez tandis que plusieurs pilotes très attendus cette année, comme Pecco Bagnaia, Jack Miller et Jorge Martín, ont fait choux blanc. Le pilote Yamaha ne se réjouit "pas du tout" des difficultés de ses rivaux au Qatar, restant surtout préoccupé par les siennes.

"Sincèrement, je me fous un petit peu de tout le monde en ce moment. Je regarde plus ce qui m'arrive. Ce qui est frustrant, c'est que je donne vraiment le maximum. Je sens que je suis vraiment là pour faire un bon résultat et je finis neuvième, sur un circuit où j'ai gagné l'année dernière. Ça fait mal, mais il faut rester fort. Je pense que le plus important est de garder en tête que peu importe la position, je donne mon maximum, et [dimanche] sincèrement je ne pouvais pas faire mieux. Il va falloir trouver une solution et essayer de bien travailler pour l'Indonésie."

Quartararo peut néanmoins se rassurer en se disant que les résultats du Qatar reflètent rarement ceux de la saison et que la prochaine étape sera Mandalika, où son rythme dans les relais longs était l'un des meilleurs durant le test organisé le mois dernier : "On voit que Bagnaia était très fort sur ce circuit l'an dernier et a eu des difficultés [dimanche]. On va rester positifs, on va rester concentrés, on ne va pas se décourager. La prochaine [course] est en Indonésie. On a fait de très bons tests avec cette moto, il n'y a pas de raison de se décourager et on va penser directement à la prochaine course."

Et même si le moteur est désormais figé pour l'année, le Champion du monde insiste sur la nécessité d'apporter des améliorations à la Yamaha, condition posée pour prolonger son contrat : "Ma priorité est de gagner. Rien de plus. Ma priorité est d'être certain d'avoir la meilleure moto. C'est très important pour mon avenir, c'est le plus important."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Stats - Le triomphe de Bastianini et du team Gresini
Article suivant Aleix Espargaró a enfin "les armes pour se battre"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France