Audi n'écarte pas Pourchaire, Ocon certain de rester en F1

Chez Sauber/Audi, on assure que Théo Pourchaire fait aujourd'hui partie des candidats à un baquet titulaire. La perspective de voir trois Français en F1 l'an prochain demeure toutefois hypothétique, mais la place d'Esteban Ocon semble, elle, assurée.

Theo Pourchaire, Arrow McLaren Chevrolet

Photo de: Josh Tons / Motorsport Images

On le sait depuis l'officialisation de la prolongation de Pierre Gasly chez Alpine la semaine dernière, la France comptera toujours au moins un représentant en Formule 1. Un chiffre vraisemblablement porté à deux, tant Esteban Ocon affiche sa confiance bien qu'il ignore encore sa destination. Quant à Théo Pourchaire, ses chances paraissent infimes mais chez Sauber, on assure que l'option n'est pas encore totalement écartée.

Sacré en F2 l'an dernier, le réserviste de la future structure Audi a été invité à faire ses classes au Japon en Super Formula, puis a sauté sur l'opportunité offerte par McLaren en IndyCar. Il a ensuite perdu son volant au profit du jeune Nolan Siegel, se retrouvant dans une situation délicate. Néanmoins, Sauber ne veut pas laisser tomber son jeune protégé, dans un contexte où la quête du futur coéquipier de Nico Hülkenberg prend plus de temps que prévu en raison des atermoiements de Carlos Sainz.

"Nous devons remercier McLaren parce que Zak [Brown] nous a donné cette opportunité, pour Théo, d'être pilote professionnel", tient à rappeler Alessandro Alunni Bravi, représentant de l'écurie Stake F1, interrogé par Motorsport.com. "Parfois, des choses comme ça arrivent dans une équipe. Nous devons simplement tourner la page et travailler sur d'autres opportunités. Nous travaillons avec Julien Abelli, son manager, pour trouver une autre équipe en IndyCar, avec peut-être une autre chance dès cette année. Il y a des équipes qui sont intéressées."

"Et nous gardons la porte ouverte pour l'an prochain [en F1]. Il était déjà clair avec McLaren qu'il s'agissait d'un accord à long terme, mais Sauber conserve le droit de rappeler Théo à tout moment si nous voulons faire de lui notre pilote titulaire. Nous voulons toujours avoir cette possibilité, cette option disponible. Car c'est l'un des pilotes que nous prenons en compte. Dans cette situation, je pense qu'il serait judicieux de ne pas l'exclure."

"Nous savons ce qu'il peut apporter à l'équipe, nous connaissons sa valeur. Pour nous, comme je l'ai mentionné, c'est plus une question de stratégie à moyen et long terme avec Audi concernant le duo de pilotes, de savoir si ça cadre ou non avec cette stratégie, et ça dépend de nombreux facteurs."

Sauber est également soucieux de l'image du pilote de 20 ans en refusant de payer un baquet en IndyCar pour trouver une place rapidement. "Il y a toujours un risque quand on entre dans un championnat en tant que pilote payant, celui de rester pour toujours un pilote payant", prévient Alessandro Alunni Bravi. "Je préfère que Théo n'ait pas cette étiquette."

Ocon fixé "très bientôt"

Esteban Ocon est confiant pour son avenir.

Esteban Ocon est confiant pour son avenir.

Si le choix numéro un d'Audi apparaît être Carlos Sainz depuis plusieurs mois, d'autres noms figurent donc parmi les solutions de repli. Dont celui d'Esteban Ocon, assuré de quitter Alpine et annoncé proche de Haas, mais qui pourrait également voir une opportunité inattendue se dessiner chez Williams. Longtemps échaudé par sa mésaventure d'il y a six ans, le Français avance avec prudence mais, ces dernières heures, il a montré une sérénité de plus en plus claire.

"Je suis assez confiant pour être sur la grille l'année prochaine, compte tenu des discussions de ce week-end et des deux dernières semaines, ça se passe vraiment bien", a-t-il répondu dimanche soir à Spielberg, interrogé par Motorsport.com. "De ce côté-là, ça se présente bien. Encore une fois, je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais j'espère pouvoir le faire très, très, très bientôt."

"Vous le savez, j'ai connu une mauvaise expérience en 2018. J'avais deux contrats sur la table en 2018. À la fin de l'année, l'un a été signé, l'autre non, et je me suis retrouvé sur la touche. Alors en Formule 1, on ne sait jamais exactement tant que ce n'est pas fait. Mais ça semble beaucoup plus simple cette fois, et j'espère que ce sera fait très bientôt."

Propos recueillis par Filip Cleeren et Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alpine F1 se renforce avec des ingénieurs venus de Red Bull et Ferrari
Article suivant Williams dévoile une livrée spéciale pour Silverstone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France