200 jours sans Marc Márquez

De sa tentative vite abandonnée de reprendre la compétition à Jerez après sa blessure jusqu'à aujourd'hui, 200 jours se sont écoulés sans que Marc Márquez puisse prendre le guidon de sa MotoGP. Un coup d'arrêt brutal et étonnamment long pour celui qui a remporté six des sept titres de la catégorie de 2013 à 2019.

200 jours sans Marc Márquez

Ce mercredi 10 février marque le cap des 200 jours qui se sont écoulés depuis la dernière apparition en piste de Marc Márquez au guidon de la Honda RC213V. Il participait alors aux essais libres du Grand Prix d'Andalousie, deuxième manche de la saison 2020, quelques jours à peine après avoir conclu la première course dans une lourde chute et avoir été opéré d'une fracture de l'humérus.

Le sextuple Champion du monde MotoGP venait de connaître une semaine intense, opéré le mardi à Barcelone et soulagé à cet instant de l'angoisse lancinante qui l'étreignait lorsqu'il a su que le nerf radial n'avait pas été touché. Deux jours plus tard, il faisait son retour à Jerez et passait avec réussite le contrôle médical réglementaire, obtenant le droit de reprendre la piste.

C'est le samedi 25 juillet au matin, lors des EL3, que son stand s'est activé de nouveau, lorsque le pilote espagnol a enfourché sa machine pour se tester en piste, avec pour objectif de disputer la course. Il a prolongé son évaluation jusqu'aux EL4 avant de finalement décider de renoncer, ayant senti quelque chose dans son bras qui l'a poussé à la raison. C'est la dernière fois que l'on a vu Marc Márquez en piste au guidon de sa MotoGP.

Lire aussi :

Lorsqu'il a quitté Jerez en renonçant à ce Grand Prix d'Andalousie qui allait être remporté par Fabio Quartararo, le Champion du monde en titre comptait se donner deux semaines de repos supplémentaires avant de se présenter à Brno et, cette fois, de reprendre son championnat. Seulement, le lundi précédant son départ, les médecins ont constaté que la plaque posée sur sa fracture avait cédé, victime de "l'accumulation de stress" qu'avait représenté son retour rapide en piste. Le 3 août, il fallait l'opérer à nouveau.

S'est alors ouverte une interminable période d'attente et d'espoirs déçus. En août, alors que se déroulait le Grand prix de Styrie, Honda a annoncé que son pilote serait absent encore deux à trois mois, puis à l'approche de la conclusion du championnat 2020, il a finalement été confirmé qu'il ne reviendrait pas sur la grille avant 2021. Désormais, il était ouvertement admis que la récupération du Catalan était plus lente que prévu.

Début décembre, Marc Márquez était opéré pour la troisième fois, non plus à Barcelone mais à Madrid. Une opération qui a duré huit heures et qui a été suivie par une hospitalisation de dix jours. Non seulement il fallait remplacer une nouvelle fois la plaque, mais aussi traiter une mauvaise calcification de l'os puis une infection.

Lire aussi :

Depuis, sa convalescence est jugée "satisfaisante". Le 20 janvier, soit six mois après son accident, l'Espagnol a repris sa préparation physique et il s'est depuis affiché dans quelques photos ou vidéos comme pour mieux attester de son retour prochain, sans toutefois qu'aucune information officielle n'ait été fournie pour entériner une date.

Hier, on a pu apercevoir Marc Márquez dans sa combinaison à l'occasion du shooting réalisé en vue de la présentation officielle de l'équipe Repsol Honda. C'est le prochain rendez-vous fixé, une date du 22 février qui est particulièrement attendue car elle devrait cette fois permettre de mieux comprendre à quel stade de sa guérison se trouve le champion.

Deux cents jours après sa dernière apparition en piste, Marc Márquez souhaitera assurément se détacher rapidement de l'incertitude qui a pesé sur sa vie ces derniers mois. Reste à savoir s'il pourra faire son retour en selle le 6 mars lors des tests de Losail puis sur la grille de départ lors de la première course le 28 mars, ou bien s'il lui faudra encore un peu de patience.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
partages
commentaires

Voir aussi :

Une "petite évolution" pour la Ducati mais de "véritables progrès" attendus
Article précédent

Une "petite évolution" pour la Ducati mais de "véritables progrès" attendus

Article suivant

Ducati prévient : le développement doit pouvoir reprendre

Ducati prévient : le développement doit pouvoir reprendre
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021